Accès direct au contenu

Tennis

Tennis : Malgré son statut de numéro un, Andy Murray refuse de se mettre la pression !

Si Andy Murray a parfaitement assumé sa place de numéro un mondial dans son premier tour à l’Open d’Australie, il refuse de s’ajouter une pression inutile avec ce nouveau statut.

Pour la première fois de sa carrière, Andy Murray arrive en tant que numéro un mondial à un tournoi du Grand Chelem. Le nouveau meilleur joueur du monde a réussi une entrée en matière satisfaisante à l'Open d'Australie, même s’il a dû s’employer pour se dépêtrer de griffes d’Illya Marchenjo (7-5, 7-6, 6-2) au premier tour. À la fin de la rencontre, l’Ecossais a évoqué son nouveau statut et ses attentes à Melbourne.

« Ma place de numéro 1 ne me donne pas forcément plus de pression »

« Évidemment avec les joueurs qui ont été numéro 1 quand je suis arrivé sur le circuit, c'est une grande fierté d'arriver à ce niveau. Rafa, Novak, Roger sont 3 des plus grands joueurs de ce sport. Ils ont tous fait des choses extraordinaires, comme Novak qui a gagné 6 fois ici, Rafa a gagné 9 fois Roland-Garros. Mais j'ai continué à travailler, à trouver le moyen d'être meilleur chaque jour. J'ai pu beaucoup apprendre avec ces joueurs autour de moi, de mes défaites contre eux pour m'améliorer. Ça a été dur, mais j'y suis parvenu. À la fin de l'année dernière, je me suis senti incroyablement bien, les 3 ou 4 derniers mois ont été extrêmement durs physiquement et mentalement. J'ai eu besoin de prendre un peu de repos à la fin de l'année dernière, de m'éloigner un peu du tennis. Mais ma place de numéro 1 ne me donne pas forcément plus de pression, j'ai les mêmes attentes. J'ai perdu pas mal de fois en finale ici et j'espère franchir cette étape cette année », a expliqué Andy Murray au micro du speaker officiel de l’Open d’Australie.

Articles liés