Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - XV de France : Boudjellal juge la patte Galthié !

Mourad Boudjellal, président du RCT, s’est exprimé au sujet de l’apport de Fabien Galthié au sein du staff du XV de France.

Le XV de France semble avoir fait un grand pas vers les quarts de finale de cette coupe du monde. Après leur victoire face à l’Argentine (23-21), les hommes de Jacques Brunel peuvent poursuivre leurs parcours avec un peu plus de sérénité. De nombreux observateurs s’accordent d’ailleurs à dire que Fabien Galthié a apporté un véritable plus à cette équipe, à travers son rôle d’entraîneur adjoint. D’autres estiment que ses méthodes restent assez limitées.

« Galthié est un technicien hors pair, mais... »

Dans une interview au Figaro, Mourad Boudjellal s’est exprimé sur Fabien Galthié. S’il lui reconnaît de grandes qualités en tant que tacticien, le président du RCT estime qu’il a une approche trop scientifique du sport et que cela peut lui porter préjudice : « Il a apporté quelque chose, c'est un technicien hors pair. Si vous dînez avec lui, il va prendre la salière et la poivrière - et même celles des voisins - pour vous faire des plans de jeu. Le problème, c'est qu'il s'intéresse plus aux salières et aux poivrières qu'aux joueurs. C'est son handicap. Si Jacques Brunel a trouvé une solution en interne pour bien répartir les tâches et d'optimiser son talent, je dis oui. Je sais aussi que Fabien Galthié a un gourou qui s'appelle Thibault Giroud, ce n'est pas un préparateur physique (ancien du RCT) mais un scientifique. Ils sont dans ce rugby de données scientifiques. On calcule tout. Le terrain d'entraînement du RCT ressemblait à la Nasa mais il n'y avait pas d'appareil pour mesurer les couilles... C’est le dernier élément qui n'est pas scientifique dans le rugby mais qui reste important. Qu'on le veuille ou pas, le rugby reste un sport de combat avec des contacts. Il n'y a pas d'appareil pour mesurer la motivation et l'envie. Pour qu'un homme puisse le transmettre, il faut qu'il y ait une relation... Ça ne se met pas sur un ordinateur. On n'est pas sur Playstation. Le monde réel, ce n'est pas ça. Sinon, les Fidji auraient battu l'Uruguay. On a donné trop d'importance aux données... Dans ce monde, Michel Platini n'aurait jamais fait de carrière car il n'avait pas les meilleures capacités physiques. Mais il avait une envie et une science que les autres n'avaient
pas. »

Articles liés