Accès direct au contenu

Rugby - XV de France

Rugby - XV de France : Servat fait ses adieux au Stade Toulousain

Entraîneur des avants au Stade Toulousain depuis 2012, William Servat intégrera le staff du XV de France après la Coupe du Monde 2019 au Japon. Le technicien de 41 ans est revenu sur son aventure avec les Rouge et noir.

Arrivé au Stade Toulousain en 2012 alors que les Rouge et noir venaient d’être sacrés Champion de France, William Servat quittera le club dans quelques semaines avec un Bouclier de Brennus en main. Le Stade Toulousain s’est imposé face à Clermont samedi en finale du Top 14 (24-18), de quoi saluer de la plus belle des manières William Servat, entraîneur des avant depuis 2012, avant son départ pour le XV de France.

« Je sais ce que j’ai fait pour le club, mais je sais aussi ce que je lui dois »

William Servat est revenu sur son aventure au sein du Stade Toulousain pour Midi Olympique, dans des propos relayés par Tribune Sports : « C’est particulier. C’est un chapitre de vie qui est extraordinaire. Le Stade toulousain est mon club de cœur. Cela aurait pu se terminer plusieurs fois entre les sollicitations et parfois les interrogations qui ont été posées. Mais cela n’a jamais été le cas. Je sais ce que j’ai fait pour le club, mais je sais aussi ce que je lui dois. C’est notamment l’opportunité d’aller entraîner l’équipe de France pour une Coupe du monde qui a lieu en France (…) J’ai eu des échanges avec Fabien (Galthié) et Raphaël (Ibanez) qui ont été excellents. J’ai la chance de connaître les autres membres du staff, à part Shaw Edwards (futur entraîneur de la défense). Mais, quitter des mecs avec qui on a vécu tant de choses, ce n’est pas simple. Maintenant, peut-être que j’aurai la chance d’en côtoyer quelques-uns lorsque je serai avec l’équipe de France. « On a parfois vécu des moments pas faciles. Aujourd’hui, une chose est certaine : la nouvelle dynamique amorcée par le Stade toulousain est extraordinaire. La volonté de ce club est de grandir. Ce n’est pas encore fini, il y a des projets qui vont naître. Avec toute la matière grise qu’il y a au Stade toulousain, le projet est tout simplement monstrueux. Je souhaite à mon club de bien réussir ». Le technicien de 41 ans a pour objectif la Coupe du Monde 2023, qui se déroulera en France.

Articles liés