Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Laporte : «Carter est de la dimension de Wilkinson !»

Bernard Laporte s’apprête à affronter le Racing 92 en quart de finale de Champions Cup ce dimanche à Colombes. S’il classe Dan Carter parmi les joueurs d’exception, il compte bien ne laisser aucun espace à l’ouvreur néo-zélandais, maître à jouer des ciels et blancs.

Ce dimanche le RC Toulon affrontera le Racing 92 pour un remake de l’affiche qui s’est déroulée il y a quelques semaines au Stade Pierre Mauroy de Lille (victoire de Toulon 21-20). Mais cette fois, c’est une place en demi-finale de Coupe d’Europe qui se jouera, et nul doute que les Racingmen auront soif de revanche après l’humiliation subie à Lille contre une équipe de Toulon largement remaniée. Le Racing, qui n’a jamais réussi à franchir la marche des quarts de finale de la Champions Cup, compte sur leur star Dan Carter pour enfin passer ce pallier. Bernard Laporte, l’entraîneur toulonnais,s’exprime au sujet de l’ancien ouvreur mythique des All Blacks.

« A nous de faire en sorte qu’il ne soit pas dans la meilleure configuration »

« Carter est de la dimension de Wilkinson. Ce sont des joueurs uniques, rares. Ils apportent une plus-value réelle à leur équipe, on l’a bien vu lors de la dernière Coupe du monde avec la Nouvelle-Zélande, notamment en finale où il a été très, très décisif. Mais il l’a été tout le temps. Il faut être encore plus discipliné parce que même si ce n’est pas Carter, souvent les équipes à ce niveau ont des buteurs à 95% de réussite. Donc la première des choses est de ne pas donner de points, ça, c’est clair (…) A nous de faire en sorte qu’il ne soit pas dans la meilleure configuration, c’est-à-dire qu’il soit pressé, oppressé, qu’il n’ait pas de bons ballons. C’est à nous, devant, de le faire », a confié Bernard Laporte sur les ondes d'RMC.

Articles liés