Accès direct au contenu

Parole d’évangile

Zidane nose pas taper sur Valdano

Zidane se lâche. En retrait des médias et du monde du football après sa retraire, l'ancien numéro 10 des Bleus se rapproche tout doucement de ces deux mondes qui l'attirent.

« Franchement, c’est bien ». Quand un journaliste posait une question à Zidane ces dernières années, il pouvait s’attendre à ce type de réponse. Plus timide devant un micro que face à Buffon en finale de la Coupe du Monde... Petit à petit, le joueur le plus élégant de ces vingt dernières années appréhende plus tranquillement son rapport aux médias. Dernièrement, l’ancien numéro 5 madrilène s’est même prêté au jeu du présentateur pour les vingt ans du l’Equipe du Dimanche. Et lui qui ne voulait plus entendre parler de vertes pelouses sans crampons aux pieds se rapproche dangereusement du banc madrilène, depuis l’arrivée de Mourinho.

Une-deux avec Liza

Interrogé ce Matin à Téléfoot par son ancien compère du couloir gauche des Bleus, Bixente Lizarazu, Zizou est revenu sur son nouveau rôle auprès de l’équipe première du Real : « On peut se demander ce que je fais, je fais beaucoup de choses à l'intérieur du club, c'est ce qui m'intéresse, le quotidien. Ce qui est bien c'est que j'ai été introduit par l'entraîneur, je n'ai pas claqué des doigts. »

Bavard quand il s’agit d’évoquer sa mission mais moins bon client pour aborder les polémiques. Mourinho ne s’entend pas avec Valdano ? Roulette : « Tu ne m'entendras pas, ce n'est pas mon problème en fait. J’ai un avis mais je le garde, j'ai beaucoup d'avis sur pas mal de choses, mais très souvent, en fait, c'est faire du bruit pour rien. »

Franchement, c’est bien.