Accès direct au contenu

La saga continue…

Tottenham : Villas-Boas reste de marbre face un Lloris déterminé

Hugo-Lloris

Condamné à jouer les seconds rôles pour le moment à Tottenham, Hugo Lloris devrait prochainement s’entretenir avec André Villas-Boas alors que l’entraîneur des Spurs a réaffirmé son souhait de titulariser Brad Friedel.

Villas-Boas ne cède rien

Interrogé jeudi en conférence de presse, André Villas-Boas s’est montré relativement ferme quant au statut d’Hugo Lloris. Pour l’ancien entraîneur de Chelsea, l’international tricolore ne possède pas encore les épaules suffisantes a côté de Brad Friedel : «  Il est plus que prêt pour débuter en Premier League, à n’importe quel moment. Mais il est en concurrence avec un joueur qui est tellement bon pour nous. On a expliqué la situation. Je ne peux rien dire de plus. Tony Parks est un très bon entraîneur des gardiens. Il a parlé à Lloris du travail qu’il aime faire et il a changé en s’adaptant de différentes façons », expliquait The Special Two à ce sujet. Mais Lloris, écarté mercredi soir en Coupe de la Ligue, ne devrait pas en rester à ces simples justifications.

Une mise au point prévue

Selon Metro, l’ancien gardien de l’OL aurait eu la garantie de disputer au moins les rencontres de cette compétition en signant avec les Spurs. Du coup, il craque et souhaiterait prochainement s’entretenir en détail avec AVB afin de mettre l’ensemble des sujets sensibles à plat. Lloris le sait, si sa situation personnelle n’évolue pas il pourrait perdre son rang en équipe de France et dire adieu au Mondial 2014 avec les Bleus... Impensable.

Le futur pilier ?

A 41 ans, Brad Friedel est bien plus proche de la retraite qu’autre chose et le gardien numéro un au White Hart Lane ne fera pas long feu dans les années à venir. Lloris aura donc, quoi qu’il en soit, l’occasion de prouver sa valeur au club un jour ou l’autre. En attendant, il se bat d’arrache-pied comme l’a précise son entraîneur jeudi : «  Je pense que Lloris considère sa carrière à Tottenham à long terme. Je pense que la perspective de Lloris est qu’il comprend être en concurrence avec un joueur qui a le maillot de numéro 1 en ce moment. Ce qu’il veut, c’est prendre la position de ce joueur. C’est pour ça qu’il se bat ». Comme quoi, dans le Football, rien n’est jamais gagné d’avance. La suite au prochain épisode...

Par Guillaume de Saint Sauveur