Accès direct au contenu

Juste une mise au point

Tottenham : Lloris a pris rendez-vous avec Villas-Boas

Hugo Lloris

Le portier des Bleus a été l’auteur d’une prestation sérieuse mercredi soir en Italie, loin de sa situation compliquée à Tottenham qu'il veut éclaircir avec son entraîneur dans les prochains jours.

Depuis son arrivée en provenance de Lyon, Hugo Lloris n’a disputé que six matchs sous le maillot des Spurs. Les rassemblements de l’équipe de France font donc figure d’éclaircie dans le début de saison de l'ancien portier de l'OL. La situation est évidemment loin d’être idéale, au point d’envisager un départ dès le mois de janvier. Il y a quelques jours, l’Equipe annonçait que Lloris attendait la date du 17 novembre pour faire le point sur sa situation. Une entrevue serait donc prévue avec André Villas-Boas après le derby londonien face à Arsenal. A l’issue de la rencontre amicale face à la Squadra Azzurra, il a prouvé que ce match constituait un véritable bol d’air : « En ce moment, je prends ce qu’il y a. C’est un peu difficile à vivre. C’est l’entraîneur de Tottenham qui fait ses choix. Moi je m’entraîne et je fais le maximum. C’est une passe difficile, qui est dure à accepter ».

Forcé à rester ?

Comme le révèle Le Parisien dans son édition du jour, Lloris est à l’origine de cette demande car l’ancien Lyonnais veut savoir ce que la suite de la saison lui réserve. Titulaire en Ligue Europa, Hugo Lloris n’a pas eu l’occasion de montrer qu’il méritait d’être devant Brad Friedel dans la hiérarchie établie par le technicien portugais. Si sa boulette face à Maribor jeudi dernier n’a pas arrangé sa situation, Lloris estime qu’il mérite mieux et veut prendre la meilleure décision pour la suite de sa carrière. S’il veut envisager un départ, il n’est pas certain que le club londonien cède à sa volonté : « Une chose est claire, Hugo ne partira pas au mercato d’hiver. Il faut qu’il soit patient et son tour viendra. C’est un très grand gardien, tout le monde le sait ici » a déclaré au Parisien une source proche du club. Mais pas sûr qu’Hugo Lloris soit du même avis: « Quand on est compétiteur, on a envie d'être sur le terrain ».