Accès direct au contenu

Fallait lire la notice

Real : le message de Xabi Alonso qui lance la polémique

Xabi Alonso

Les futurs media training des footballeurs professionnels devront comporter un volet « Comment utiliser les réseaux sociaux ». En tout cas, cela aurait bien aidé Xabi Alonso, dont untweet fait le buzz en ce début de semaine.


Un joueur du Real Madrid est épié et scruté. Xabi Alonso a eu le malheur de faire une erreur en rendant public un tweet qui devait rester privé. Une fausse manipulation qui a eu pour conséquence des rumeurs tous azimuts. Et des « investigations » pour connaître le destinataire du message.

Xabi Alonso l’entremetteur
Quelle était la teneur des 140 caractères en question ? « Je dirai à Mou de te prendre en considération, et de faire un pas pour élever la qualité du vestiaire. » Comprenez donc que le Basque va jouer les VRP pour un joueur afin que celui-ci tape dans l’œil de José Mourinho, en vue d’une signature au Real Madrid. Le message n’a été en ligne qu’une seule minute, à peine, avant d’être effacé. Mais les followers du joueurs, réactifs et au nez creux, ont fait des captures d’écran et propagé l’info. Xabi Alonso a donc été victime de sa méconnaissance du réseau social. En effet, ce qui était un message privé a été rendu public, une bourde de débutant pour le stratège de la Roja. A partir de là, les médias espagnols se sont jetés sur l’affaire pour deviner le nom du destinataire.

Ainsi, on ne peut répondre en message privé que si la personne vous follow (fait partie de vos suiveurs). Mundo Deportivo, journal de Barcelone, s’est lancé dans l’enquête en partant de cette règle du réseau social.
.

Juanfran, option crédible ?
Xabi Alonso a répondu à une personne qu’il suit, mais qui ne le suit pas. Le site catalan a donc fait le tri. Exit les joueurs du Real que l’ancien Red follow et qui n’en font pas autant (Cristiano, Higuain, Kaka…), il ne reste alors, selon Mundo, que quatre noms : David Silva, Juan Mata, Juanfran et Fernando Llorente. Autant dire que les stratèges de City et Chelsea font saliver les gazettes, et que le buteur de Bilbao serait un gros coup des Merengue. Surtout que Mourinho aime le profil d’un grand attaquant puissant.

Mais Juanfran ne serait-il pas finalement l’option la plus plausible ? Arrière droit, champion d’Europe avec l’Espagne, le joueur de l’Atletico... formé au Real connaît forcément Xabi Alonso. Sur un poste non doublé chez les Madrilènes, il pourrait faire l’affaire. De plus, remplaçant d’Arbeloa en sélection, sans jamais faire vague, il ne viendrait pas bousculer l’équilibre du vestiaire. Apparemment, il en élèverait même la qualité...


Par Ryad Ouslimani