Accès direct au contenu

Pour le bien de tous

Real : comment Özil a recalé Cristiano Ronaldo

Real : comment Özil a recalé Cristiano Ronaldo

Habitué à jouer les sauveurs, Cristiano Ronaldo s’est fait voler la vedette, mardi soir, face à Dortmund (2-2). A quelques minutes du terme de la rencontre, Mesut Özil a délivré les siens sur un splendide coup-franc. Un exercice habituellement réservé au Portugais.

Özil prend tout le monde de court
Malmené en seconde période face au BVB, le Real s’en est remis à Mesut Özil pour se sortir de ce traquenard. A la 89ème minute de la partie, l’ancien meneur du Werder Brême a endossé le costume de sauveur. Alors que tout le monde pensait que Cristiano Ronaldo allait se charger de transformer le coup-franc de la gagne, l’international allemand a pris tout le monde de court. Même Roman Weidenfeller, le gardien du Borussia, est resté scotché sur sa ligne de but. Parfaitement millimétrée, la frappe du Madrilène a rebondi sur le poteau avant d’aller mourir dans les filets. Un pion salvateur qui permet aux Merengue de conserver leurs chances de terminer premiers de leur groupe.

Pas si loin de Cristiano Ronaldo
Habitué à tirer les coups de pieds arrêtés, Ronaldo a cette fois fait preuve d’altruisme en laissant l’ancien de Schalke 04 se charger de la sentence. Mieux, il est allé le féliciter après son but. Fait rarissime. Même si personne ne doute des qualités du Portugais, le fait de changer de tireur apporte un plus indéniable à une équipe. Tout semble moins prévisible pour le portier adverse. Surtout que le Real Madrid tient en Özil un remarquable artilleur. Depuis son arrivée dans la capitale espagnole, il a inscrit 2 buts sur coup-franc pour 15 tentatives, soit un pourcentage de 13% de réussite. CR7 s’est lui essayé à 147 reprises et a trouvé le chemin des filets 9 fois, soit 16% de coup-francs réussis. Les statistiques de l’Allemand sont donc plutôt bonnes. Pas sûr pour autant que Ronaldo ne lui laisse retenter sa chance de sitôt.