Accès direct au contenu

Rendez-vous manqué

Pologne : le cauchemar de Szczesny !

Wojciech Szczesny

Joueur clé de la Pologne, Wojciech Szczesny a vécu un véritable cauchemar face à la Grèce en ouverture de l'Euro (1-1). Fautif sur le seul but grec de la soirée, expulsé pour une faute dans la surface, le gardien d’Arsenal a croulé sous la pression.

Il est, sans aucun doute, le joueur le plus connu de la Pologne. Et, ce soir, le plus malheureux. Particulièrement attendu pour ce championnat d’Europe à domicile, le portier d’Arsenal Wojciech Szczesny est complètement passé à côté du match d’ouverture. Et en a vraisemblablement terminé, d’un point de vue personnel, avec la compétition.

Une expulsion rédhibitoire pour la suite
Logiquement expulsé à la 69e minute pour une grosse faute sur Salpingidis qui, parti dans le dos de la défense, s’était retrouvé seul face à lui, il ne disputera pas le deuxième match contre la Russie, mardi à Varsovie (20h45). Et ne devrait pas disputer les suivants au vu de la performance de son remplaçant, le gardien du PSV Eindhoven, Przemys'aw Tyto', véritable héros de la soirée pour sa 6e sélection. Dès son entrée en jeu, alors qu’il n’avait pas touché le moindre ballon, celui-ci, bien parti sur son côté gauche, a parfaitement détourné le penalty tiré par Karagounis. Un arrêt décisif qui permet à la Pologne d’accrocher le nul (1-1).

Fautif sur le premier but
Au-delà de ce fait de jeu, Wojciech Szczesny s’était déjà auparavant distingué à son désavantage sur l’égalisation grecque au retour des vestiaires. Des Grecs qui, rappelons-le, évoluaient à dix depuis la 44e minute de jeu. Sur un centre de Torosidis venu de la droite, le protégé d’Arsène Wenger a manqué sa sortie devant Gekas. Salpingdis, déjà lui, opportuniste, n’avait plus qu’à égaliser dans le but vide (51e). Un cauchemar pour Szczesny qui, du haut de ses 22 ans, n’a pas su gérer la pression d’une telle rencontre.