Accès direct au contenu

Erreur de jeunesse

MHSC : Les vraies raisons du pétage de plombs de Girard

MHSC : Les vraies raisons du pétage de plombs de Girard

Annoncé dans le collimateur de l’UEFA après son mauvais geste face à Schalke 04 mardi soir en Ligue des Champions, René Girard se serait rapidement accroché avec son homologue Huub Stevens durant la rencontre. Il faut dire que les deux hommes trainent chacun leurs petites réputations.

Tout est parti de l’arbitrage…

Le scénario spectaculaire réservé par Schalke 04 et Montpellier mardi soir (2-2) a néanmoins été accompagné de débats sans fin autour de l’arbitrage. Et forcément, les tensions montent rapidement sur le bord du terrain… trop rapidement. Après l’ouverture du score signée Karim Aït-Faina (13e) Huub Stevens aurait eu son premier accrochage verbal avec René Girard, reprochant au technicien héraultais d’influencer l’arbitre avec ses réclamations à répétition comme l’annonce L’Equipe. La suite du scénario n’aurait été qu’une série de provocations entre les deux bancs de touche et Girard aurait finalement pété un plomb après que son homologue ait ordonné aux joueurs allemands de continuer à jouer alors que Souleymane Camara était à terre. Son geste au coup de sifflet final parle de lui-même et a déjà fait le tour de l’Europe.

Stevens, une réputation bien garnie?

Si on ne présente plus René Girard et ses célèbres coups de gueule dans l’Hexagone, il faut également prendre connaissance des éventuels antécédents de l’entraîneur hollandais Huub Stevens : Est-il considéré comme un provocateur ? A-t-il eu des antécédents du même genre avant mardi soir ? Interrogé par L’Equipe, le journaliste batave Vincent Okker le décrit comme quelqu’un « d’émotif qui peut vite monter dans les tours, mais sera drôle et courtois une demi-heure après le match ». Par ailleurs, l’ancien défenseur international a la fâcheuse réputation de contester les décisions arbitrales mais ne disposerait d’aucun antécédent insultant envers un autre entraîneur. Le cas Girard serait donc une grande première…

Les supporters s’en mêlent

Comme nous vous l’annoncions précédemment, ce doigt d’honneur fera bien sûr l’objet d’une procédure disciplinaire à l’encontre de l’entraîneur du champion de France en titre. Plusieurs matchs de suspension devraient être prononcés à son encontre, et Montpellier risquerait également une amende à cause de ses supporters. Ces derniers auraient allumé des fumigènes à plusieurs reprises durant la rencontre alors que le speaker de Gelsenkirchen leur a réclamé à plusieurs reprises de cesser les artifices en tribune. Le bilan pourrait donc s’avérer plus lourd que prévu pour le MHSC, dont la campagne européenne n’est pas idéalement engagée (un point après deux journées). Des erreurs de jeunesse qui devraient pénaliser la formation d'un René Girard, loin d’être exemplaire dans cette affaire.