Accès direct au contenu

Piste

OM : la stratégie de l’Inter pour Ayew

OM : la stratégie de l'Inter pour Ayew

Comme révélé par Le 10 Sport dans ses éditions du 19 et du 26 juillet, André Ayew est dans la short-list de l’Inter Milan. Avant de se pencher sur son cas concrètement, le club italien attend de dégraisser.

Effectif vieillissant
Le 10 Sport vous annonçait le jeudi 19 juillet que l’Inter Milan avait approché le conseiller d’André Ayew pour signaler son intérêt. Des premières prises de renseignements sur les conditions financières du joueur de l'OM ont également été effectuées avant, peut-être, une proposition concrète. Les dirigeants nerazzurri ont, en effet, été impressionnés par l’abattage, la puissance et l’abnégation du Ghanéen, seul buteur de la confrontation franco-italienne en 8e de finale aller de la Ligue des champions au Vélodrome (1-0). Et, selon La Gazzetta dello Sport, ils pourraient passer à l’attaque cette semaine, qualifiée de décisive par Massimo Moratti, le président nerazzurro. En fait, tout dépend des départs en interne. Le problème de l’Inter est exactement le même qu’à Marseille : avant de songer à acheter, il faut d’abord vendre. Le club lombard possède toujours un effectif vieillissant et le but premier est de se débarrasser des « joueurs expérimentés ».

Cesar, Stankovic, Pazzini, Longo…
Le premier à avoir décollé est Diego Forlan, vendu à l’Internacional Porto Alegre (avec des débuts décevants, d’ailleurs, ce week-end), le second étant Lucio à la Juve. L’autre souci pour l’Inter, c’est que la plupart des éléments visés devrait partir à l’amiable, sans indemnité, pour services rendus. Le but, pour l’heure, est donc de se décharger de gros salaires. Dans cette logique, les prochains sur la liste sont le gardien brésilien Julio Cesar et le milieu Dejan Stankovic. Le coup le plus juteux reste Giampaolo Pazzini, qui pourrait débloquer le dossier Ayew. Même si un échange avec Quagliarella, de la Juve, est à l’étude, l’attaquant italien a été prié de reconsidérer des offres provenant de Bundesliga. Le jeune attaquant Samuele Longo, prometteur international des U21, pourrait également aller voir ailleurs vu l’intérêt qu’il suscite en Italie (Bologne, Pescara et le Chievo).

Ayew dans un sapin de Noël
Mis bout à bout, l’Inter pourrait donc réunir une somme conséquente pour recruter Ayew. S’il venait à le recruter, où évoluerait le joueur formé à l’OM ? L’entraîneur de l’Inter Andrea Stramaccioni a testé en pré-saison le sapin de Noël, le 4-3-2-1 cher à Carlo Ancelotti. Ayew, dans un tel système, pourrait retrouver un poste bas de milieu de terrain qu’il affectionne tant mais devrait se battre avec Gaby Mudingayi, pour une place à gauche, ou Esteban Cambiasso, dans l’axe. Dans un registre plus offensif, il faut attendre de savoir de quoi le futur de Wesley Sneijder sera fait, étant donné que la place de Rodrigo Palacio semble verrouillée derrière l’attaquant.