Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Un nouvel obstacle à 150M€ face au fair-play financier ?

Malgré le verdict du Tribunal Arbitral du Sport qui a donné raison au PSG face à l’UEFA, la menace du fair-play financier est loin d’être éloignée. Explications.

« La décision rendue le 13 juin 2018 par la Chambre d’instruction de l’ICFC de l’UEFA, par laquelle l’enquête sur la conformité du Paris Saint-Germain au règlement du fair-play financier de l’UEFA a été clôturée, est donc définitive. » Par ce communiqué, le TAS a donné raison au PSG qui avait fait appel de la décision de l’UEFA pour vice de forme. En effet, la chambre de jugement de l’ICFC avait décidé rouvrir l’enquête le 19 septembre dernier dans le cadre du fair-play financier malgré la décision de la chambre d’instruction de ne pas infliger de sanctions aux Parisiens. Mais le délai était dépassé. Par conséquent, cette enquête est définitivement close concernant les comptes du PSG pour les saisons de 2015 à 2017.

Le PSG contraint de trouver 150M€ par an face au FPF ?

Mais comme l’explique L’Équipe, le Paris Saint-Germain n’est pas tiré d’affaire pour autant. En effet, le quotidien révèle ainsi que s’il s’agit bien d’une victoire pour les Parisiens, le club de la capitale ne pourra pas pour autant dépenser sans compter puisque l’équilibre financier n’est pas assuré suite aux recrutements de Neymar et Kylian Mbappé ainsi que leurs salaires très importants, sans oublier les 47M€ déboursés pour Leandro Paredes cet hiver. Par conséquent, L’Équipe assure que le PSG doit trouver 150M€ par an, sauf ventes importantes d’ici la fin de saison, afin de rester dans les clous du fair-play financier. D’autre part, l’UEFA scrutera également avec attention le nouveau contrat signé avec Accor et qui devrait rapporter plus 50M€ par au PSG. Et pour cause, le Qatar, par le biais de QIA, est l’un des principaux actionnaires du groupe hôtelier, avec 10,44% du capital. Le club de la capitale n’est donc toujours pas tranquille…

Articles liés