Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Poste, avenir… Le coup de gueule d’Adrien Rabiot !

Alors qu’il mettrait la pression en interne pour son avenir en refusant de jouer au poste de sentinelle, Adrien Rabiot a fermement démenti cette situation.

La situation d’Adrien Rabiot cristalliserait les tensions en interne. Sous contrat jusqu’en juin 2019, le milieu de terrain formé au PSG, devenu titulaire indiscutable cette saison dans l’entrejeu d’Unai Emery, n’a toujours pas prolongé son contrat. Et pour cause, L’Équipe expliquait récemment qu’Antero Henrique avait promis au jeune français que les Parisiens recruteraient un milieu de terrain pour concurrencer Thiago Motta au poste de sentinelle. Une recrue qui n’est jamais arrivée, forçant ainsi le technicien basque à utiliser Rabiot à ce poste pour dépanner. Une position que ne voudrait absolument pas occuper le joueur de 22 ans qui aurait ainsi lié son avenir à son utilisation sur le terrain. Autrement dit, il ne prolongera que s’il a l’assurance de n’évoluer qu’en relayeur.

« Je n’ai jamais dit que je ne voulais pas jouer sentinelle »

Interrogé sur cette situation en zone mixte à l’issue de la victoire contre Anderlecht (4-0), Adrien Rabiot a fermement démenti avoir posé de telles conditions et assure qu’il a l’intention de tout faire pour le collectif : « Je n’ai rien à dire là-dessus, je n’ai jamais dit que je ne voulais pas jouer sentinelle. On m’a demandé ce que je préférais à chaque fois, et j’ai simplement répondu que je préférais jouer relayeur. Je n’ai jamais dit que je n’aimais pas jouer en sentinelle. Ce soir (mercredi), je le fais. Le coach a besoin qu’on s’adapte, qu’on change de poste. D’autres joueurs changent parfois de poste, comme Julian Draxler, en meneur contre l’Olympique Lyonnais, ou Dani Alves à Dijon, qui avait joué au milieu. On essaye de s’adapter pour le collectif. On m’a toujours demandé ce que je préférais, j’ai simplement répondu. »

Articles liés