Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Pierre Ménès pointe du doigt les 64 M€ misés sur Cavani

Edinson Cavani

Auteur d’un match décevant mardi soir sur la pelouse de Chelsea en quart de finale retour de la Ligue des Champions, Edinson Cavani n’a jamais été en mesure de pallier le forfait de Zlatan Ibrahimovic. Alors forcément, les 64M€ misés sur luis lors du dernier mercato estival font parler…

Recruté par le PSG pour 64M€ l’été dernier, ce qui en a fait le joueur le plus cher de l’histoire de la Ligue 1, Edinson Cavani s’est rapidement montré convaincant sous le maillot parisien et affiche d’ailleurs des statistiques honorables étant donné son placement d’ailier droit durant toute la saison (22 buts, 4 passes décisives toutes compétitions confondues). Aligné à la pointe de l’attaque face à Chelsea mardi soir pour pallier le forfait de Zlatan Ibrahimovic, l’ancien Napolitain a considérablement déçu…

« IL PLEURAIT SA MISÈRE »

Sur son blog officiel, Pierre Ménès a pointé du doigt le comportement et la prestation d’Edinson Cavani : « Le jour du match aller, l'Uruguayen pleurait sa misère dans L'Equipe, en mode "oh la la, je ne peux pas jouer dans l'axe à cause de Zlatan". Cette fois, Zlatan était blessé, c'était à lui de jouer. Alors il a défendu. C'est bien, mais du coup, le PSG n'avait pas de point fixation et le bloc-équipe de Chelsea a pu jouer dix mètres plus haut. Et je suis désolé : quand on met 64 M€ sur un attaquant, ce n'est pas pour qu'il marque un but du genou contre Reims, mais pour qu'il fasse la différence dans ce genre de match. Ça n’a pas été le cas », explique le journaliste de Canal +.

LE CARTON STUPIDE

Pierre Ménès poursuit sur le buteur uruguayen du PSG : « Et le symbole, c'est ce carton jaune stupide. Quel besoin d'aller se placer à 50 centimètres devant David Luiz quand on est sous le coup d'une suspension ? C'est une énorme déception, car Cavani était censé apporter un plus à Paris. Franchement, on peut dire ce qu'on veut sur l'incapacité d'Ibra à être décisif dans les grands matchs, son absence hier soir a pesé beaucoup plus qu'on ne le pensait ».

Articles liés