Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Les dernières tendances pour ce successeur annoncé de Blanc…

Aurelio De Laurentiis et Rafael Benitez, Napoli

De l’autre côté des Alpes on évoque une prolongation de contrat conséquente proposée par le Napoli à Rafael Benitez. Ce dernier n’aurait pas encore donné sa réponse, mais aurait posé quelques conditions…

Si l’avenir de Laurent Blanc semble s’écrire de plus en plus en bleu et rouge, les dirigeants du Paris Saint-Germain restent attentifs aux alternatives. Suivi depuis plusieurs mois pour reprendre les rênes du club de la capitale, en cas de départ du technicien français, l’Espagnol aurait récemment reçu une très belle offre de prolongation de la part de son club actuel du Napoli.

BENITEZ PRÊT À PROLONGER AVEC NAPLES, MAIS…

Ce dimanche, La Gazzetta dello Sport évoque une rencontre cruciale entre Aurelio De Laurentiis et Rafael Benitez à Castelvolturno. Les deux hommes ont discuté de l’avenir et le président du Napoli aurait offert un contrat « de longue durée » à son coach. Le quotidien transalpin ne spécifie pas la durée du bail soumis par le dirigeant parthénopéen, mais explique que le technicien espagnol aurait posé plusieurs conditions. L’ancien de Liverpool exige une modernisation du centre d’entraînement, un agrandissement du stade San Paolo, la construction d’un centre de formation ultramoderne, ainsi qu’un recrutement conséquent pour viser le Scudetto la saison prochaine.

« SI BENITEZ RESTE, JE SERAIS L’HOMME LE PLUS HEUREUX AU MONDE »

Récemment interrogé sur la possible prolongation de Rafael Benitez, le président du Napoli avait fait part de sa détermination afin de le garder aux pieds du Vésuve. « Je lui ai dit qu’il pouvait rester un ou cinq ans. Et je lui ai dit : "Parle avec ta femme, et ta fille pour qu’elles viennent vivre à Rome, car il y a des écoles anglaises, ça serait parfait. Je les aiderai pour tout. Tu peux créer un nouveau Liverpool et je serai heureux" » a confié Aurelio De Laurentiis, d’après El Mundo Deportivo. « J’ai toujours eu une bonne relation de travail avec Benitez. Il m’a dit qu’il en parlerait avec sa famille et qu’il me donnerait une réponse. Si Benitez reste, je serais l’homme le plus heureux du monde ».

Articles liés