Accès direct au contenu

Foot - Mercato

Mercato : Falcao, Neymar, Di Maria… Leurs statuts revus par Platini ?

Falcao, Mendes, Monaco

Sepp Blatter, le président de la FIFA, l’a affirmé, les fonds d’investissement ne pourront plus s’approprier la propriété de joueurs, phénomène en forte croissance ces dernières années qui permet de réaliser de grosses plus-values…

Angel Di Maria, Radamel Falcao, Neymar, Carlos Tévez, Eliaquim Mangala… Ces joueurs au nom prestigieux possèdent tous un point commun : aucun d’entre eux n’appartient totalement à son club respectif. En effet, bon nombre de vedettes internationales sont désormais sous la propriété de fonds d’investissement. Ainsi, les clubs désireux de s’attacher les services du joueur devront verser un chèque au club mais également à ce fond d’investissement. Une pratique qui permet de réaliser d’exceptionnelles plus-values…

« UN DANGER POUR NOTRE SPORT »

Un phénomène qu’entend bien éradiquer la FIFA. Un changement de politique très apprécié par Michel Platini, le président de l’UEFA. « Je suis très heureux pour les joueurs que la FIFA ait suivi la recommandation de l’UEFA de déclarer hors la loi cette pratique de la tierce partie. J’ai constamment alerté pendant des années sur cette pratique, qui s’est répandue et est un danger pour notre sport. Cela menace l’intégrité de nos compétitions, dégrade l’image du foot, représente une menace à long terme pour les finances des clubs et pose question concernant la dignité humaine. Il y aura une période de transition pour l’application de cette interdiction, mais je suis confiant vis-à-vis du groupe de travail pour éradiquer cette pratique le plus rapidement possible », a confié Michel Platini, comme l’a relayé L’Express.

« IL Y AURA UNE PÉRIODE DE TRANSITION »

De son côté, le président de la FIFA, Sepp Blatter, a toutefois confié qu’il faudrait encore un peu de patience avant de pouvoir mettre en pratique son projet. « Cela ne peut pas être fait dans l'immédiat, mais il y aura une période de transition pour faire appliquer cette interdiction », a assuré le dirigeant suisse. De quoi mettre en panique les grandes stars de la planète football ?

Articles liés