Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Chelsea

Mercato - Chelsea : José Mourinho et le fair-play financier de l’UEFA…

José Mourinho, Chelsea

Alors que le fair-play financier a déjà fait plusieurs victimes en Europe, José Mourinho s’est exprimé sur la justesse de cette mesure imposée par l’UEFA.

Instauré par l’UEFA depuis la saison dernière, le fair-play financier n’en finit plus de faire parler de lui au sein des cadors européens. Parmi les grands clubs concernés figurent notamment le Paris Saint-Germain et Manchester City. De son côté, Chelsea a été épargné par les instances européennes, mais a toutefois dû vendre en conséquence cet été pour pouvoir recruter…

« LE FAIR-PLAY FINANCIER ? UNE ÉPÉE À DOUBLE TRANCHANT »

Interrogé ce lundi par le quotidien portugais Record, José Mourinho s’est exprimé sur le sujet. « Le fair-play financier est une épée à double tranchant parce qu’il protège les équipes qui ont un énorme développement au niveau commercial en leur permettant d’encaisser d’énormes revenus sans que les propriétaires n’aient besoin d’injecter de l’argent », a-t-il déclaré, jugeant par ailleurs que Chelsea ne fait pas partie de ce cercle très fermé.

« MAINTENANT, JE SUIS VRAIMENT LE HAPPY ONE »

Lors de cette même interview, l’entraîneur portugais s’est confié sur sa propre situation personnelle. « Je ne partirai que quand on voudra que je m’en aille. Je ne m’en irai que quand Abramovich m’appellera pour me dire que c’est terminé. Il n’y a pas d’autre pays qui me motive autant. Même si j’ai toujours été à fond dans mes projets, je prenais toujours un moment pour réfléchir à mon prochain objectif. Maintenant, ce n’est plus le cas. Je suis vraiment le Happy One. La différence avec avant, c’est que je ne pensais pas rester longtemps dans un club», a-t-il indiqué.

Articles liés