Accès direct au contenu

Négociations

Maicon-Real : pourquoi ça peut se faire

Maicon

Maicon, auteur d’une saison mitigée à l’Inter Milan, est sur le départ. Pas pour le PSG mais plus pour le Real Madrid, qui s’active en coulisses pour le faire signer. Pour au moins cinq raisons, la Maison Blanche peut réussir un gros coup.

L’entraîneur de l’Inter n’en veut plus
Massimo Moratti a été clair : un rajeunissement de l’effectif nerazzurro s’impose. Un départ de Maicon obéit donc à cette règle. Le latéral brésilien aura 31 ans début juillet et sort d’une saison galère, avec des blessures en pagaille et un niveau de jeu fluctuant. De plus, Andrea Stramaccioni, le nouvel entraîneur, n’en veut plus.

Arbeloa est trop léger
La cible n°1 du mercato du Real se porte sur un latéral droit compétent. José Mourinho a édicté une liste de 8 noms, où apparaît d’ailleurs le Lillois Mathieu Debuchy… Le but de l’opération est simple : trouver un joueur capable de mettre Alvaro Arbeloa sur le banc. L’ancien défenseur de Liverpool est un joueur besogneux, dur au mal mais manque de talent. De plus, il n’est pas le plus aimé chez les socios madrilènes, qui le classent parmi les joueurs « sucios » (sales, comprenez violents).

Reproduire l’« opération Carvalho »
A son arrivée au Real, la première requête de Mourinho était de faire signer Ricardo Carvalho. Vieillissant, le central portugais avait toutefois trouvé sa place et même terminé meilleur défenseur de la Maison Blanche lors de sa première saison. Recruter Maicon suit la même logique. Le Brésilien est sur la fin de sa carrière et son prix sera forcément à la baisse (entre 5 et 10ME) mais Mourinho est sûr de son coup. Il s’est récemment entretenu avec lui et lui donne encore deux ans au plus haut niveau.

Un prix et un salaire accessibles
 En 2010, les deux parties avaient entamé des démarches mais Maicon et son agent Antonio Caliendo s’étaient montrés trop gourmands. En fin de contrat en 2014 avec un salaire estimé à 4ME annuel, il devrait moins faire la fine bouche. De plus, avec seulement 29 matchs dans les jambes cette saison pour 3 petits buts (dont une superbe mine face à la Juve en fin d’exercice), le Brésilien n’est plus en position de force.

Le Real l’aura tout le temps sous la main
C’est une réalité : Maicon a perdu son poste de titulaire avec la Seleçao au profit de Daniel Alves, de deux ans son cadet et plus créatif. Ceci est une bonne chose aux yeux de Mourinho puisque le joueur n’aura pas à faire des trajets harassants vers son pays pour honorer le maillot national. Un détail qui pèse forcément dans la balance quand on connaît les rapports que peut entretenir « The Special One » avec les sélectionneurs de tout bord.