Accès direct au contenu

Foot - Mercato

EXCLU - Mercato - Bordeaux : Malcom-Tottenham, partie remise ?

Ces dernières heures, l’information est sortie en Angleterre que Malcom constituait toujours la priorité des Spurs pour l’été prochain. Info ou Intox ? Réponse.

Selon les informations du London Evening Standard, Malcom, l’ailier brésilien des Girondins de Bordeaux, constitue toujours la priorité de Tottenham pour le poste d’ailier gauche l’été prochain. Que faut-il en penser ? Selon nos informations, tout cela est exact. En effet, selon certaines indiscrétions, Tottenham aurait clairement fait savoir à l’entourage de Malcom qu’il était très probable qu’il revienne sur son cas cet été. Au sein de l’état-major des Spurs, on programme une nouvelle offensive pour le mois de juin, sachant que du côté de Tottenham, on envisage que cette fois, la direction des Girondins de Bordeaux sera plus disposée à négocier le transfert du Brésilien.

Tottenham avait monté son offre à 50 millions en janvier

En janvier, les Spurs avaient déjà réalisé un véritable forcing en direction des Girondins de Bordeaux, transmettant plusieurs offres successives. Selon certaines indiscrétions récupérées par le 10 Sport, la dernière proposition s’est élevée à 50 millions d’euros. Mais la direction bordelaise, qui n’avait pas l’intention de vendre Malcom, est restée ferme sur le prix qu’elle avait fixée, à savoir 60 millions d’euros. L’affaire n’a donc pas été bouclée. Il pourrait donc en être différemment l’été prochain. D’ici là, Bordeaux pourrait tout de même avoir à gérer un nouveau front en provenance de Chine, dont le mercato ferme en mars. Comme révélé par le 10 Sport, un club chinois, dont l’identité n’a pas filtré a récemment transmis une proposition contractuelle pharaonique à l’ailier Brésilien. Malcom mène actuellement une réflexion à ce sujet. Si a priori la tendance serait qu’il décline, les chiffres alignés sont tellement impressionnants que cela suscite tout de même quelques hésitations dans le clan du Brésilien. Affaire à suivre.

A.H. et A.B.

Articles liés