Accès direct au contenu

Dur pour Wenger

Arsenal : La méthode Van Persie déteint sur Theo Walcott

Van Persie-Walcott

Après avoir perdu Robin Van Persie, Arsène Wenger se prépare au départ de Theo Walcott. L’attaquant anglais, désireux de changer d’air, utilise le même procédé que son ami hollandais.

La méthode RVP

Alors que son contrat courait jusqu’en juin 2013 avec Arsenal, Robin Van Persie avait imposé un dilemme cruel à Arsène Wenger : rester avant de filer sans rapporter le moindre sou l’année prochain, ou bien être vendu dés cet été. Le choix était vite fait pour le tacticien des Gunners, qui ne pouvait pas se permettre un tel manque à gagner financier. Finalement, le Batave s’est engagé avec Manchester United (30 M€) en laissant un grand vide derrière lui, et un autre membre de l’effectif londonien pourrait s’apprêter à faire la même chose dans heures qui viennent...

Walcott, même combat ?

Mercredi, The Times annonçait que Theo Walcott était amené à quitter le club avant la fin du mercato (le 31 août). Alors que son contrat court jusqu’en juin 2013, l’ailier de 23 ans aurait refusé de prolonger son bail avec les Gunners. Le son de cloche Van Persie résonne dans l’esprit d’Arsène Wenger, qui se voit donc contraint de mettre son joueur sur le marché des transferts sous peine de le conserver une saison supplémentaire sans toucher le moindre centime.

Les gros clubs en embuscade

A l’instar de Manchester United dans le dossier Van Persie, Liverpool et Manchester City chercheraient donc à réaliser la bonne affaire en rachetant le bail de Walcott à prix intéressant. Mieux encore, Arsenal aurait suggéré aux Citizens un échange avec Edin Dzeko qui était également annoncé sur le départ cet été. Les manœuvres sont lancées, et rien ne semble pouvoir empêcher le scénario catastrophe de se répéter pour Arsène Wenger.

Par Guillaume de Saint Sauveur