Accès direct au contenu

Under Pressure

Mancini met la pression sur Ferguson

Roberto Mancini

Après la couronne décrochée dans les dernières secondes la saison passée, Manchester City et son armada apparaît comme l’un des principaux favoris à sa propre succession. Toutefois, Roberto Mancini a tenu à écarter la pression de son groupe. Selon lui, ce sont bien le Red Devils qui seront attendus pour le titre.

Le recrutement XXL de United
A quelques heures de la reprise de la Premier League, les bureaux des bookmakers font le plein. Au rang du pari le plus incertain, le combat pour le titre entre les deux frères ennemis de Manchester fait figure de référence. La guerre entre le champion, City, et l’historique, United, risque d’offrir des combats d’une âpreté inégalée. Alors comme pour lancer les hostilités, Roberto Mancini s’est placé en outsider face au recrutement impressionnant d’Alex Ferguson. Lors d’une conférence de presse, l’Italien est revenu sur l’arrivée de Robin Van Persie dans le coin d’Old Trafford : « Van Persie a été le meilleur attaquant d’Angleterre. Il l’a prouvé en terminant meilleur buteur et je pense que Manchester sera plus fort avec lui. L’association avec Wayne Rooney va être incroyable. ». Attendue, la paire Van Persie-Rooney sera évidemment l’une des attractions de la saison qui s’annonce et Mancini le sait. Alors afin de laisser les projecteurs sur United, il a enfoncé le clou: « Avec ce recrutement, Manchester United est bien évidemment le favori pour le titre. Ils joueront mieux et nous devons aussi nous améliorer pour être au niveau. Mais ils ont les deux meilleurs attaquants d’Angleterre ». Habile, la tactique n’est néanmoins pas dépourvue d’inconvénients. Il n’est en effet pas sur que les buteurs de l’effectif de City apprécient d’être sous évalués par rapport aux deux stars d’Alex Ferguson.

Mancini rassure ses attaquants
Le technicien italien n’a en effet jamais caché son intérêt pour le Néerlandais. Simplement et comme il l’a réaffirmé, il dispose de suffisamment d’avant-centres pour mener sa mission à bien : « Je suis content de mes attaquants. L’année dernière, ils ont fait du bon boulot, il n’y a aucun problème ». Qui plus est, les statistiques ne lui permettent pas de se plaindre : Aguero, Balotelli, Dzeko et Tevez ont inscrit 72 buts la saison passée tandis que Van Persie et Rooney se sont fendus de 71 réalisations. A l’instar de ces chiffres, le duel qui s’annonce risque de se jouer sur des détails.

La paire Van Persie-Rooney sera-t-elle directement au niveau ? City affichera t-il la même réussite que la saison passée ? Les derbys seront t-ils les tournants d’une saison qui s’annonce historique ? Autant de questions qui ne trouveront qu’un début de réponse demain avec l’entrée en lice des deux rivaux.