Accès direct au contenu

La poisse !

Linterminable descente aux enfers de Toulalan

L’interminable descente aux enfers de Toulalan

Depuis deux ans, Jérémy Toulalan accumule les galères. Cette terrible descente aux enfers, débutée en 2010, s’est poursuivie jusqu’à un bras de fer musclé avec Malaga. Décryptage.

20 juin 2010 : Knysna le début du cauchemar

Dans un élan d’inconscience collective, les joueurs de l’équipe de France décident de ne pas s’entraîner en restant dans le bus pour protester contre l’éviction de Nicolas Anelka. La scène hante encore les esprits. Parmi les mutins se trouve Jérémy Toulalan. L’ancien joueur de Nantes participe à la grève. Toulalan est particulièrement affecté par cet épisode. A tel point qu’il envisage d’arrêter sa carrière de footballeur avec effet immédiat. L’entourage du joueur fait même écho d’une dépression.

17 aout 2010 : Toulalan est suspendu

La commission de discipline de la FFF rend son verdict : un match de suspension pour Jérémie Toulalan. Une broutille comparée aux 18 matchs de suspension d’Anelka, des 5 de Ribéry ou encore des 3 de Patrice Evra. Il paie la rédaction de la fameuse lettre écrite par son agent et lue par Raymond Domenech aux médias le jour de la grève. En réalité, Jérémie Toulalan ne sera plus jamais sélectionné en équipe de France.

17 juin 2011 : accord entre Lyon et Malaga

Malgré le soutien permanent de Claude Puel et Jean-Michel Aulas, Toulalan reste marqué par le traumatisme du Mondial. Indispensable avant Knysna, Lyon se passe petit à petit de ses services. Il joue le bouche-trou tantôt au milieu, tantôt en défense en fonction des indisponibilités. L’OL refourgue Toulalan à Malaga, nouveau riche de Liga grâce à l’arrivée de Qataris.

10 mars 2012 : blessé pour deux mois

Jérémy Toulalan a retrouvé son vrai niveau et la presse espagnole s’enflamme sur l’ex-joueur lyonnais. Pas de bol, c’est à ce moment que Toulalan se blesse au pied et se retrouve indisponible pendant près de deux mois. Décidément, quand ça ne veut pas…

01 aout 2012 : bras de fer avec Malaga

Un an à peine après son arrivée dans le cadre d’un recrutement clinquant : Van Nistelrooy et Mathijsen, Buonanotte, Joaquin, Cazorla s’ajoutant aux Demichelis et Julio Baptista déjà présents, Toulalan veut déjà repartir selon As. L’eldorado s’est métamorphosé en cauchemar : les retards de paiement sont récurrents. Malheureux en argent, heureux en amour ?

Par Adrien Verrecchia