Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG - Malaise : Cavani, Neymar… L’étonnante anecdote d’Emery après le penaltygate !

Interrogé sur l’épisode du penalty entre Cavani et Neymar, Unai Emery raconte une anecdote de ses débuts d’entraîneur pour expliquer sa gestion.

Si le PSG réalise une très belle saison, l’épisode du penaltygate qui a opposé Neymar à Edinson Cavani contre l’OL en septembre dernier (2-0) a fait plus parler que n’importe quelle performance sportive. Les deux joueurs se sont légèrement disputé le penalty et après cet épisode, Unai Emery a tranché en désignant le Brésilien comme tireur attitré. Et ce n’est pas la première fois que le technicien basque se retrouve confronté à ce genre de situation. Dès ses débuts d’entraîneur à Lorca, Emery a en effet chamboulé l’ordre des tireurs de penalty. Une expérience qui lui a été très utile et qui l’a aidé à prendre une décision entre Neymar et Cavani comme il le raconter à Marca.

« Le jour où il y a eu un doute, là je suis intervenu pour choisir »

« Comme ai-je géré l’histoire du penalty ? Naturellement, comme je le faisais à l’époque de Lorca. J’étais coéquipier d’Aitor Huegún, un joueur avec beaucoup d’expérience en Segunda et Segunda B (2e et 3e division espagnole). Nous étions coéquipiers et je suis devenu entraîneur de l’équipe. Il s’avère qu’il était le spécialiste des penalties, mais son efficacité n’était pas suffisamment élevée pour justifier ce statut. Nous étions amis, mais j’ai pris la décision qu’il ne les tirerait plus. Et il s’est énervé. Depuis, ce que je regarde c’est la capacité à répondre efficacement. Et au PSG, il y en a beaucoup qui peuvent le faire, parce qu’ils sont très forts. Mais celui qui avait la meilleure efficacité était Cavani. Quand Neymar est arrivé, ils étaient deux. À partir de là, nous avons parlé avec les deux afin qu’ils partagent les penalties. Et le jour où il y a eu un doute, là je suis intervenu pour que ce soit comme c’est actuellement », comme il le confie dans une interview accordée au média madrilène.

Articles liés