Accès direct au contenu

Paris mute sur tous les terrai

PSG nouveaux investisseurs mercato gele

Le président du Paris Saint-Germain, Robin Leproux, a affirmé que de nouveaux investisseurs allaient prochainement entré dans le capital du club. Une opération financière qui bloque toute transaction lors du mercato d'hiver.

PSG : le club ne sera pas vendu
Dans un interview accordée au Parisien, le président Robin Leproux a confirmé que de nouveaux actionnaires devraient prochainement investir dans le PSG. « Sébastien Bazin (NDLR : patron de Colony Capital Europe) m’a autorisé à dire qu’il y a des discussions pour céder une part minoritaire du capital. Très clairement, on parle de prise de participation, pas de vente du club ou de changement d’actionnaire majoritaire. Des investisseurs vont venir aux côtés de Colony Capital », a-t-il affirmé, avant d’exprimer son enthousiasme sur ce futur changement. « C’est formidable pour tout le monde, l’arrivée de nouveaux partenaires, je m’en réjouis. Quand je vois les progrès qui sont déjà les nôtres, avoir des moyens supplémentaires peut nous permettre de nous renforcer encore plus, cela nous offre des perspectives nouvelles. Je suis extrêmement enthousiaste. L’arrivée d’un nouvel actionnaire aux côtés de Colony doit nous permettre de passer un cap. »

Mercato : pas d’arrivée, pas de départ, négociations interrompues
Problème de ces négociations en cours : Paris n’agira pas lors du prochain mercato d’hiver que ce soit dans le sens des arrivées comme dans celui des départs. « Pendant cette période de discussion, on ne peut pas faire un investissement important. Les joueurs ne doivent pas imaginer qu’ils auront un bon de sortie ou qu’on prendra d’autres joueurs, a ainsi déclaré Robin Leproux. Mon souhait le plus cher est que cette parenthèse dure le moins longtemps possible car, aujourd’hui, toutes les discussions pour des prolongations de contrat ou des revalorisations salariales sont suspendues. Il faut rapidement que le club puisse faire ses opérations habituelles. »

Leproux veut le retour des supporters historiques au Parc
Le président du PSG est également revenu sur le plan de sécurité du Parc des Princes, mis en place depuis le début de saison et qui entré dans sa seconde phase. « On est environ à 900 abonnés en plus depuis une semaine. On dit à nos supporteurs historiques qu’on veut qu’ils reviennent, a-t-il lancé. Le plan évolue, à eux d’évoluer avec nous. Il faut que tout le monde change d’état d’esprit. On connaît les positions de chacun. Mais les territoires marqués d’opposition (NDLR : entre Auteuil et Boulogne), c’est fini. Il ne faut plus raisonner comme ça. Ma responsabilité est de tout faire pour qu’il n’y ait pas de violence et que le PSG ne soit plus associé à une image de violence. Le PSG est en train d’en changer. » Mais si Robin Leproux drague les déserteurs, supporters historiques du Parc des Princes, pas question pour autant de revenir aux abonnements fixes dans les virages Auteuil et Boulogne. « C’est inenvisageable, ce serait se moquer du monde, a-t-il précisé, ferme. Ce serait irresponsable alors que les supporteurs se battent encore dans Paris. En revanche, dans des années, si tous les fâcheux sont écoeurés de revenir au Parc et qu’on a des gens capables de cohabiter, si la situation est normalisée, chacun pourra peut-être s’abonner où il veut. Aujourd’hui, on ne va pas se mentir, on n’en est pas là. »