Accès direct au contenu

Foot - OM

OM : «C’est normal que Nkoulou et Diarra disjonctent»

Alors que la situation sportive de l’OM est inquiétante, Laurent Paganelli a dressé un constat inquiétant.

Seulement 11e de Ligue 1, l’Olympique de Marseille traverse une période très délicate notamment au Stade Vélodrome. Incapable de gagner à domicile depuis le mois de septembre, le club phocéen voit dangereusement s’éloigner les places qualificatives pour l’Europe. Une situation qui agacerait sérieusement les cadres en interne à commencer par Nicolas Nkoulou, Steve Mandanda ou encore Lassana Diarra. Et pour Laurent Paganelli, c’est tout à fait compréhensible. 

« Un cadre qui s’agace, c’est la preuve que le groupe va mal »

« Un cadre c’est quelqu’un qui fait la différence dans les moments importants. Un cadre qui s’agace comme à l’OM, c’est la preuve que le groupe va mal, qu’il y a des problèmes et que l’on ne les règle pas. Le cadre doit faire la différence sur le plan technique ami aussi mental. Le cadre c’est quelqu’un qui a du caractère, donc il peut aussi dérailler. Quand devant ils ne font pas la différence c’est normal que Nkoulou et Diarra disjonctent », lâche l’homme de terrain de Canal+ sur le plateau des Spécialistes. 

« Diarra et le néant »

Daniel Riolo évoquait d’ailleurs récemment le niveau de l’OM : « Marquer à la dernière minute, arracher un résultat ne doit pas masquer l’essentiel. L’OM est toujours aussi faible. Rien de neuf. Aucune progression dans le jeu, Diarra et le néant. Encore que, sur ce match, même lui n’a pas été fameux. Peut-on encore croire que l’OM sorte un jour de ce milieu de tableau dans lequel il est englué depuis le début de saison ? Ça devient difficile à envisager, même dans cette médiocre L1. Face à cet OM, Sainté a livré un petit match avec des arguments de base. Une bonne organisation et l’attente du bon coup à jouer. A 11 contre 10, le bon coup est venu. Les Verts devaient donc l’emporter et ne pas concéder ce coup franc inutile. Dans cette dernière minute, un marquage plus serré, plus sérieux eut été également important ».

Articles liés