Accès direct au contenu

Mots déplacés

OM : le dernier écart de Jordan Ayew

Jordan Ayew

Jordan Ayew était très jeune quand Samir Nasri a quitté l’Olympique de Marseille. Pourtant, l’attaquant ghanéen a semble-t-il recopié le joueur de Manchester City après son but à Valenciennes (4-1).

Elie Baup était tellement dépité qu’il n’a rien vu. C’est, en tout cas, sa version des faits. Alors que l’OM est en train de sombrer corps et âmes sur la pelouse de Valenciennes, Jordan Ayew sauve l’honneur d’un fort joli but (4-1). Anecdotique. Ce qui l’est moins, c’est l’attitude du petit frère d’André. Suite à son but, Jordan a lâché un « fuck off », selon les images décryptées par BEIN Sport. Peu glorieux.

Meilleur ratio buts/temps de jeu que Gignac
Pourquoi avoir lâché ces mots ? La frustration d’être encore remplaçant malgré son début de saison prometteur ? Fort possible. Mais ce comportement pourrait également lui nuire. Actif sur le terrain, puisqu’il est le joueur qui possède le meilleur ratio buts/temps de jeu (1 but toutes les 130 minutes, pendant qu’André-Pierre Gignac est à 205), Ayew est en train de se griller à cause de sa nature de tête brûlée.

Déjà dans le collimateur
Cet été, il n’aurait pas été contre un départ, il ne s'en est pas caché. C’était déjà lui qui était allé à rebours de la politique estivale de « coupure de crêtes » de José Anigo. Ça commence à faire beaucoup. « Il y a des trucs qui ont été dits en début de saison qui n’étaient pas vrais, mais tout ça c’est du passé, moi je me concentre sur le futur », a-t-il récemment déclaré pour se dédouaner. Après des nouvelels images à la clé, cette déclaration est devenue obsolète.