Accès direct au contenu

Deux défauts

OM : Ce que Baup a reproché à ses joueurs à la pause

Elie Baup

Mathieu Valbuena l’a volontiers reconnu à la fin du match, Elie Baup s’est montré offensif dans le vestiaire, à la mi-temps du match à Ajaccio. Une réaction qui a porté ses fruits.

Hier soir, sur la pelouse d’Ajaccio, il y a eu une avant et un après coup de gueule d’Elie Baup. L’Olympique de Marseille a balbutié son football sur la pelouse corse en première mi-temps avant de retrouver beaucoup plus d’allant en seconde. Résultat des courses, les frères Ayew qui se mettent en évidence et l’OM, surtout, qui revient à égalité de points avec le Paris Saint-germain en tête de Ligue 1. Alors, que s’est-il passé durant cette pause salvatrice ? Un coup de gueule d’Elie Baup, comme ne l’a d’ailleurs pas caché Mathieu Valbuena devant la presse. « Oui, mais, de toute façon, on n’avait pas besoin qu’il nous engueule pour savoir qu’on avait été vraiment mauvais. »

Un défaut d’agressivité
Mais comme le dit l’expression, un homme averti en vaut deux. Elie Baup ne le sait que trop bien et si ses joueurs avaient peut-être conscience de leurs lacunes, le coach phocéen a mis le doigt sur leurs problèmes. Avec deux reproches principaux. L’agressivité d’abord. « On était en retard dans tous les domaines », a concédé Elie Baup après la rencontre. Et le message est bien passé chez Benoit Cheyrou : « On s’est fait bouger à juste titre à la pause. On a pressé plus haut et on leur a posé plus de problèmes dans la relance. En les harcelant plus haut, on s’est procuré plus d’occasions. » Tout comme chez Mathieu Valbuena. « Il faut mettre plus d’agressivité », a retenu le lutin marseillais avant d’ajouter : « On était trop passifs. »

Un déchet technique ennuyeux
Deuxième reproche de Baup, le déchet technique et le manque de vitesse dans le jeu. « Nous devons aller chercher l’adversaire dans le dos, sur les côtés. Il faut varier le jeu avec de la vitesse dans la transmission, de la qualité dans les passes… » Ce que Mathieu Valbuena n’a d’ailleurs pas nié : « Il y avait beaucoup de déchet technique. » Un déchet technique qui a notamment posé problème dans la relation avec Loïc Rémy, que les Phocéens ont eu un mal énorme à trouver, comme l’a souligné Baup. « On ne l’a pas utilisé correctement. Il a essayé d’être mobile, mais il aurait fallu jouer plus vite sur lui. » Si sur ce dernier point, la seconde période n’a pas été franchement meilleure que la première, les Marseillais ont su revenir à l’essentiel après le recadrage de Baup. Suffisant pour s’imposer.

Découvrez Le 10 Sport de cette semaine, en kiosques ou en ligne