Accès direct au contenu

En garde

MHSC : René Girard règle ses comptes à la loyale

Son doigt d’honneur à Schalke en Ligue des Champions, l’altercation Mapou-Hamouma ou encore ses différents avec le chroniqueur Pierre Ménès : René Girard offre de nouvelles déclarations fracassantes dans les colonnes de L’Equipe.

Ce n’est un secret pour personne, René Girard possède un caractère bien trempé et n’a jamais dissimulé ses coups de gueule. Depuis le début de la saison, l’entraîneur de Montpellier se trouve dans la tourmente et doit faire face aux mauvais résultats de son équipe qui n’a toujours pas digéré le titre de Champion de France. Du coup, il revient point par point sur ses différentes polémiques dans les colonnes de L’Equipe.

Schalke, un geste qu'il « n’explique pas »

Après une série de provocations en septembre dernier sur la pelouse de Schalke 04 en Ligue des Champions (2-2), René Girad a fini par craquer en adressant un doigt d’honneur à son homologue Huub Stevens. Un geste qu’il semble regretter désormais : « C’est un geste à ne pas faire […] Il a commencé à hausser le ton. Je ne parle pas l’Allemand ni le Hollandais, mais j’ai vite compris qu’il ne voulait pas m’offrir des bonbons. On s’est chauffés…Voilà, en fin de match le geste est parti. Cela ne l’explique pas et ne le justifie pas », confie le technicien héraultais, conscient que ce mauvais geste n’était pas la meilleure solution (NDLR : Il a été suspendu un match par l’UEFA).

« Hamouma avait fait la première faute »

21 septembre dernier, stade de la Mosson. L’ambiance n’est pas franchement électrique sur le terrain et même si les débats sont serrés entre Montpellier et l’ASSE (score final 1-1), rien ne justifiait un tel débordement : Mapou Yanga-Mbiwa balance un sévère coup de coude au visage de Romain Hamouma alors que les deux hommes se disputaient un ballon. Il n’en fallait pas moins pour déclencher un clash monumental sur le bord du terrain. L’affaire fait grand bruit, mais Girard vole au secours de son joueur : « On a sorti le geste de son contexte. Hamouma avait fait la première faute en faisant tirant le maillot de Mapou. Le coup de coude a été interprété comme étant volontaire, méchant, ce n’est pas mon avis. D’ailleurs le quatrième arbitre était à deux mètres, il a tout vu et n’a rien trouvé à redire ». Vu comme cela…

Ménès, l’ennemi chez Canal +

Une fois n’est pas coutume, les analyses du chroniqueur Pierre Ménès sur Canal + n’ont pas franchement été bien accueillies chez les professionnels. Girard, visiblement agacé d’être placé dans le collimateur des médias, contre-attaque : « Il y a quelqu’un à Canal + qui me démolit systématiquement. Je ne suis pas paranoïaque, mais quand on peut mettre une semelle à Montpellier on la met », précise l’ancien sélectionneur des Espoirs dans les colonnes du quotidien. L’essentiel est sauvé, et René Girard a eu l’occasion de s’expliquer sur les polémiques dont il fait l’objet depuis plusieurs semaines. Il va désormais tenter de remettre sa locomotive de champions sur les bons rails, en toute sérénité.