Accès direct au contenu

Ils ont les crocs

Lille défie ouvertement le PSG

À cinq points du PSG, Lille veut frapper un grand coup. Objectif :battre les Parisiens ce soir et aller chercher la deuxième place du classement. 

Même si les espoirs de titre sont désormais rangés dans les têtes lilloises, l’ambition d’aller chiper la deuxième place au Paris Saint-Germain est clairement d’actualité. « Le titre, ça va être compliqué, explique le capitaine Rio Mavuba. Montpellier avance très, très vite. Avec la victoire face à Dijon, on s'est déjà offert une petite finale face à Paris. Je ne sais pas si ce sera le match de l’année. Mais il sera très important, c’est sûr ! » Une finale et un choc de titans, ce samedi (21h). « On est loin de Montpellier : il reste 5 matchs et on est à 7 points, résume le défenseur Mauro Cetto. Même si on doit encore jouer contre eux, ça reste une avance considérable. Ça va être difficile d’aller les chercher. Mais contre Paris, ça va être un gros match. On sait que si on gagne, la fin de saison pourrait être encore plus excitante. En cas de défaite, on aura qu’à se concentrer de la 3e place. »


Le déclic de Bordeaux
En affrontant les deux premiers de Ligue 1, Lille a l’avantage d’avoir une partie de son destin entre les pieds. Et avec le capital confiance qui est le sien, les Dogues font figure de parfait outsider dans cette course folle pour le podium. « Le déclic ? Après la défaite contre Bordeaux (4-5), on a enchaîné trois matchs à l’extérieur qui nous ont fait du bien, admet Rio Mavuba. On a pris sept points sur neuf, ça nous a relancés. Après il y a eu des petites claques comme ces égalisations face à Rennes et Auxerre et la défaite à Brest. Mais dans ensemble, on prend beaucoup de points sur cette fin de saison et c’est très intéressant pour la suite. » Lille joue surtout autour d’Eden Hazard, son joyau, qui souffrait en début de semaine d’une petite entaille. De quoi faire planer un petit suspens sur sa participation ce samedi. Mais il est, de toutes les façons, l’homme qui pourra porter le Losc vers les sommets. « Depuis que je suis arrivé, l’équipe tourne beaucoup autour de lui, confesse Cetto. Je savais que c’était un grand joueur mais je suis quand même bluffé, il est impressionnant. En ce moment, il prouve qu’il peut être également très décisif. Depuis que je suis là, il a marqué des buts et délivré des passes décisives presque à chaque match. Je crois que je suis son porte-bonheur (sourire). » Profitez-en, ce sont sûrement les derniers matchs d’Eden sur le sol français…

Retrouvez l'intégralité de cet article dans Le 10 Sport en kiosques ce jeudi ou en ligne sur www.lekiosque.fr

 

Retrouvez Le 10 Sport Marseille dans vos kiosques de la région marseillaise ou en ligne sur www.lekiosque.fr