Accès direct au contenu

La faute des joueurs et des ar

Bordeaux Tigana ne sera pas vire

En vacances, Jean-Louis Triaud s'est fait discret depuis la déroute de Bordeaux à Lorient (5-1). Mais le président des Girondins a tenu à mettre un terme aux spéculations sur l'avenir de Jean Tigana.

Jean-Louis Triaud ne devait pas le sentir ce déplacement à Lorient. Agacé par l’arbitrage de M. Ennjimi face à Caen, le président de Bordeaux n’avait pas suivi son équipe la semaine suivante au Moustoir. Triaud se trouvait en vacances à l’étranger. Il y est toujours. Mais la situation était suffisamment grave pour que le président girondin intervienne dans la presse pour soutenir Jean Tigana : « La question de son départ ne se pose pas. Il n’est ni arbitre ni joueur ! On ne peut pas tout lui reprocher. Il n’y a pas de décision à prendre le concernant. Je l’ai eu au téléphone et il était déçu mais que voulez-vous qu’il fasse ? Des claquettes ? Ni lui ni un autre, personne n’est découragé. On ne veut pas se jeter du pont de Pierre, ni paniquer », a-t-il réagi au Parisien.

Bordeaux : les supporters en grève
Jean Tigana sera donc sur le banc bordelais, samedi, face à Auxerre. Tous les supporters ne seront pas, eux, présents dès le coup d’envoi. Les Ultra Marines, plus forte organisation de supporters des Girondins, ont demandé au public de ne pénétrer dans Chaban-Delmas seulement au quart d’heure de jeu « afin de montrer à nos joueurs que le temps du repos et de zénitude est définitivement terminé pour eux. »