Accès direct au contenu

Nouveau rôle

Le Barça et Xavi, les inspirations du nouveau Rooney

Moins en vue avec l’attaque des Red Devils depuis l’arrivée de Robin Van Persie, Wayne Rooney a dû s’adapter et s’est notamment inspiré du Barça pour y parvenir.

L’arrivée de Robin Van Persie du côté de Manchester a quelque peu éclipsé Wayne Rooney. Son rôle a évolué. Alors que Van Persie en est à 9 réalisations et 3 passes en 12 matchs, Rooney s’est plus distingué en distribuant la dernière passe à 6 reprises en 9 matchs. Six passes, c’est tout simplement ce qu’il avait accumulé en 43 matchs la saison dernière… Ses deux buts de la saison ont été inscrits il y a seulement dix jours lors du succès des Mancuniens sur Stoke City. Ce rôle de l’ombre n’étonne pas Gary Neville, joueur emblématique du club. Il pense même qu’il ne s’agit que d’un début : « Je le crois prêt à relever un nouveau défi dans sa carrière. Au plus haut niveau, il faut sans cesse se réinventer. Il a a au club d'excellents exemples de joueurs qui ont su le faire, comme Ryan Giggs et Paul Scholes, des joueurs qui ont su faire évoluer leur jeu. Wayne Rooney reste avant-centre dans l'âme, mais il va s'adapter au cours des dix années qui viennent jusqu'à devenir un monument, comme les deux joueurs que je viens de citer » avait-il déclaré au site officiel du club. Ce nouveau rôle voulu par Sir Alex Ferguson semble porter ses fruits.

L’exemple Xavi
Adepte régulier du jeu du Barça, l’international anglais se focalise depuis quelques temps sur le jeu de Xavi, en observant notamment sa qualité de « dernière passe » afin de servir dans de meilleures conditions Robin Van Persie. Le quotidien Mundo Deportivo en a également profiter pour revenir sur les différentes déclarations de Rooney dans le passé comme « le Barça est la meilleure équipe que j’ai jamais vu » ou encore « Messi est meilleur que Ronaldo », preuve de l’influence du jeu produit par les Barcelonais depuis quelques années. Rooney veut gagner en simplicité et en calme, lui qui avait tendance à vouloir systématiquement trouver le chemin des filets et nul doute que Xavi est le meilleur exemple qu’il soit.

Par Mathieu Lefevre