Accès direct au contenu

Complicité maximale

Fabregas Messi Sanchez ca fait peur

Le Barça, dans un 3-4-3 révolutionnaire, a décapsulé Villarreal (5-0). Si la défense expérimentale a été solide, l'animation offensive a semblé posséder des solutions infinies pour marquer.

Un 3-4-3 expérimental
Devant les absences de ses piliers en défense, Josep Guardiola a franchi le pas en mettant en place un schéma tactique en 3-4-3, cher à son mentor Johan Cruyff. La défense était composée de Mascherano à droite, Busquets dans l’axe et Abidal à gauche. Celle-ci n’a jamais vraiment été prise en défaut, si ce n'est une fois par Giuseppe Rossi. La présence de la sentinelle Keita y est pour beaucoup. Un cran plus haut, on notera la belle activité de Thiago, auteur du premier but, et l’absence de Xavi, que Guardiola a voulu faire souffler. Pour l'anecdote, le Barça a terminé avec 71% de possession de balle !

Fabregas-Messi : une rare complicité
Messi, qui a inscrit ses 100e et 101e buts au Camp Nou, avait offert une passe décisive à Fabregas lors de la Supercoupe d’Europe. Il a récidivé avec un subtil caviar dans le dos de la défense pour le 2-0. Au-delà du but, la complicité des deux hommes est stupéfiante. Ils pourraient jouer les yeux fermés. Positionné très haut en soutien de « La Pulga », Fabregas lui a plusieurs fois laissé le rôle de créateur. Toujours très disponibles, jouant dans les petits espaces et prenant les intervalles à foison, les deux amis ont même frappé les corners à deux ! Sur le but de l’excellent Thiago, leur « travail invisible » est instructif. Le jeune Espagnol a le ballon et s’avance dans l’axe. Fabregas propose une piste à sa gauche et Messi à sa droite pour aimanter les défenseurs. Du coup, Thiago a tout le loisir d’ajuster une frappe qui fait mouche.

Sanchez, un sacré défenseur
Pour sa première au Camp Nou, Sanchez a illuminé la première période par ses prises de balle impeccables mais surtout sa faculté à presser très haut et rester très actif dans son rôle défensif. Un vrai premier défenseur, capable de sprinter pendant une heure pour couvrir, qui cadre parfaitement avec les exigences d’un schéma en 3-4-3. Dès le début de la deuxième mi-temps, il y est allé de son petit but, son premier en Liga, en croisant un tir à ras de terre dans le petit filet de Diego Lopez. Le caviar était signé Thiago, également passeur décisif sur le second but de Messi.

1-0  (Thiago) :
2-0 (Fabregas) :
3-0 (Sanchez) :
4-0 (Messi) :
5-0 (Messi) :