Accès direct au contenu

Foot - Espagne

Barcelone : Les dirigeants du Barça plus divisés que jamais ?

Sandro Rosell et Josep Maria Bartomeu, Barcelone

Alors que la situation extra-sportive du Barça fait beaucoup parler ces derniers jours, on en sait un peu plus sur les circonstances de la supposée démission d’Andoni Zubizarreta…

Quelle saison difficile pour le FC Barcelone… Si au milieu du rectangle vert, les hommes de Gerardo Martino sont pour le moment en course pour remporter toutes les compétitions dans lesquelles ils sont engagés, en coulisses la situation est bien moins glorieuse. Dans une saison perturbée par de multiples affaires (Lionel Messi et le fisc, Neymar et son transfert, démission de Sandro Rosell…), les dirigeants du club catalan sont aujourd’hui plus que jamais sous pression.

ZUBIZARRETA CRITIQUÉ EN COULISSES ?

Une tension qui a notamment été révélée au grand jour par la démission du directeur sportif Andoni Zubizarreta, démission qui aurait été refusée par le président Josep Maria. Or, le quotidien madrilène AS s’appuie sur les informations de Catalunya Radio pour affirmer que la nouvelle équipe dirigeante du Barça est loin d’être unie en coulisses. Zubizarreta aurait en effet proposé sa démission après une réunion très tendue où plusieurs dirigeants du Barça auraient ouvertement critiqué son travail. Si l’ancien gardien du Barça (1986-1994) a démenti ces tensions, nul doute que la tendance n’est pas à la sérénité du côté du Camp Nou

LE REAL MADRID DÉMENT TOUTE IMPLICATION

Par ailleurs, si le FC Barcelone soupçonne ouvertement certaines manœuvres venues de l’extérieur visant à le déstabiliser, le Real Madrid a tenu à mettre les choses au clair par la voix de son vice-président Pedro Lopez. « Le Real Madrid ou moi-même en tant que membre de la FIFA n'ont rien à voir avec la sanction infligée à Barcelone. Mon appartenance à la Commission des statuts des joueurs n'est pas liée à Florentino Perez et au club. Mon rendez-vous était une proposition de l'Association des clubs européens (ECA), dont Barcelone fait aussi partie. Dans aucune des deux réunions auxquelles j'ai assisté nous n'avons discuté d'une sanction pour Barcelone (...) Je n'ai rien à voir avec la sanction de Barcelone», a-t-il déclaré.

Articles liés