Accès direct au contenu

Foot - Équipe de France

Équipe de France : Pourquoi Patrice Evra doit jouer mardi contre l’Ukraine

Patrice Evra

Souvent critiqué, Patrice Evra sera en première ligne mardi en cas d’élimination. Le 10 Sport vous explique pourquoi le joueur de Manchester United doit être titularisé contre l’Ukraine.

Il est le symbole de cette génération pas vraiment dans le cœur des supporters de l’équipe de France et pointée du doigt depuis la Coupe du monde 2010. Patrice Evra, au centre de l’actualité ces dernières semaines et depuis son coup de gueule à l’encontre de certains consultants va certainement jouer son avenir international mardi soir contre l’Ukraine. Pour certains, il ne devrait même pas être aligné. Le 10 Sport a pourtant trouvé trois raisons de titulariser le joueur de Manchester United. Explications.

Il a déjà réalisé l’exploit

Remonter deux buts sur une confrontation aller-retour alors que son équipe était donnée perdante, Patrice Evra l’a déjà fait. C’était en 2004 avec l’AS Monaco contre le Real Madrid. Malmenés 4-2 à Madrid, à l’aller, les joueurs de l’ASM avait réalisé l’exploit au retour. Une victoire 3-1 qui est restée gravée dans l’histoire du football français. Comme pour Knysna, Evra peut aujourd’hui dire : « J’y étais ! » Et comme mardi soir contre l’Ukraine son entraîneur sera le même qu’à l’époque…

La concurrence ne s’est jamais imposée

Pointé du doigt pour son laxisme défensif, Patrice Evra n’a jamais fait l’unanimité en équipe de France. Problème, ses concurrents non plus. Les Benoît Trémoulinas, Jérémy Mathieu ou Aly Cissokho sont aujourd’hui loin du groupe France. Quant à Gaël Clichy son principal concurrent depuis plusieurs années, celui-ci n’a jamais marqué les esprits, ni même véritablement saisi sa chance quand il en a eu l’occasion. Pas sûr que le joueur de Manchester City fasse mieux qu’Evra mardi soir s’il est aligné.

Il est en première ligne

Avec Éric Abidal et Franck Ribéry, Patrice Evra est clairement en première ligne. Son rôle dans l’épisode du Knysna, ses sorties en conférence de presse, sa récente interview dans TéléfootEvra est aujourd’hui pour beaucoup de supporters des Bleus le symbole de cette génération de joueurs pas vraiment adorée et à qui on ne devrait pas pardonner cette fois-ci en cas de non-qualification mardi. Un palmarès très honorable en club, mais rien en équipe de France. Si l’on croit François Manardo l’ancien attaché de presse des Bleus ce maillot représente pourtant énormément pour Evra. À coup sûr, celui qui n’est « pas si facile » à remplacer aura à cœur de sauver son bilan en équipe de France.