Accès direct au contenu

Fiasco

Chelsea : lénorme coût financier de Villas-Boas

En rupture avec le vestiaire, André Villas-Boas a été logiquement remercié par Chelsea dimanche, moins de neuf mois après son arrivée. Un licenciement qui coûtera pas moins de 60 millions d'euros à Roman Abramovitch !

Le couperet n’était pas loin de tomber. Chelsea mal en point depuis plusieurs semaines, le licenciement d’André Villas-Boas était attendu. La défaite samedi à West Bromwich (1-0) fut celle de trop. Roman Abramovitch a décidé dimanche après-midi de licencier son entraîneur portugais, après seulement 257 jours passés sur le banc des Blues. « Malheureusement, les résultats et les performances de l'équipe n'ont pas été assez bons et montraient aucun signe d'amélioration à un moment clé de la saison », a expliqué Chelsea sur son site officiel. Sportivement, la décision d’Abramovitch est des plus logiques, tant les Blues n’y étaient plus ces dernières semaines et Villas-Boas en rupture avec son vestiaire.

Une erreur à 60 millions d'euros !
Financièrement en revanche, le passage éclair de Villas-Boas sur le banc de Chelsea est l’un des plus grands fiascos de l’histoire du foot. Une erreur à environ 60 millions d’euros comme le révèle le Sun aujourd’hui ! En juin dernier, le milliardaire russe avait déboursé 16 millions d’euros pour le recruter à Porto, après avoir licencié Carlo Ancelotti et son staff, auteurs du doublé Cup-Championnat en 2010, quelques semaines plus tôt contre plus de 15 millions d’euros. Sous contrat jusqu’en juin 2014 à Chelsea, Villas-Boas, qui gagnait 107 000 euros par semaine, percevra environ 13 millions d’euros pour la rupture précipité de celui-ci. Il avait jusque-là amassé 4 millions d’euros sur les 36 semaines passées à Chelsea, pour seulement 40 matchs. Une belle erreur de casting. Heureusement que Roman Abramovitch ne connaît pas la crise...