Accès direct au contenu

En Sursis

Chelsea Ancelotti sur un siege ejectable

Chelsea qui affronte cet après-midi Manchester City dans le choc de cette 30è journée, voit le futur de son entraîneur mis en péril.

Chelsea est dans le creux cette saison. Capables du pire comme du meilleur, les Blues se relancent petit à petit. Et avant le match décisif contre Manchester City, Carlo Ancelotti angoisse.

Le chef exécutif des Blues, Ron Gourlay, joint par le Sun a refusé de soutenir son entraîneur au-delà de la saison. Sans dire qu'il partira, il ne dit pas non plus qu'il sera encore là la saison prochaine. Ron Gourlay est resté simple et évasif : "Tout ce que nous pouvons dire, c'est que Carlo (Ancelotti) a un contrat avec le club jusqu'en 2012."

Ne pas oublier le Doublé de la saison dernière
Si l'entraîneur de Chelsea est encore à la tête du club londonien malgré un début de saison mitigé, c'est grâce au travail accompli la saison dernière, comme le confirme le chef exécutif, Ron Gourlay : "Nous sommes ravis du travail accompli jusqu'ici par Carlo (Ancelotti). Ces choses peuvent varier. Carlo est arrivé et a gagné le Doublé la saison dernière."

Une pression qui ne sert pas d'excuse
La pression inhérente à la stature d'un club comme Chelsea ne facilite pas les choses mais Ron Gourlay ne veut pas y voir une excuse pour autant : "Les attentes sont hautes, mais elles le sont pour de nombreux clubs en Europe et nous devons être réaliste." En somme, Carlo Ancelotti connaissait les risques en acceptant le poste.

Refusant encore de s'exprimer sur le sort de l'entraîneur des Blues, le chef exécutif de Chelsea, Ron Gourlay a simplement ajouté : "Nous verrons où nous en sommes fin mai." Une défaite contre Manchester City cet après-midi pourrait néanmoins lui être fatale, puisque comme le rappelait le gardien de Chelsea Petr Cech sur Canal +, "c'est un match à six points."