Accès direct au contenu

Pas inspiré

Barça : Thiago Silva, le grand regret de Vilanova

Barça : Thiago Silva, le grand regret de Vilanova

Le FC Barcelone a joué son dernier Clasico avec une charnière centrale Mascherano-Adriano. Soit un milieu défensif et un arrière gauche. Révélateur d'un problème de charnière centrale que Thiago Silva aurait pu régler.

L’état major du Barça est en pleine effervescence. Selon El Confidencial, l’entraîneur Tito Vilanova insiste pour avoir un défenseur central de métier. Une insistance qui couvre un marque un regret de ne pas y avoir paré plus cet été. Avec en toile de fond la frustration de ne pas avoir fait signer Thiago Silva.

Des solutions internes pas au niveau
Quand Puyol et Piqué sont aptes à jouer, le Barça n’a aucun problème de défense centrale. En effet, les deux joueurs étaient les piliers de l’équipe qui a gagné toutes les compétitions de clubs en 2009. Complémentaires et expérimentés, ils font la paire. Seulement voilà, entre les méformes de Piqué et les blessures de Puyol, le défenseur central le plus régulier depuis 2 ans est… Mascherano, le milieu reconverti (avec brio). Cet été, Vilanova et Zubizarreta, le directeur sportif blaugrana, avaient bien conscience du manque à ce poste, mais les deux hommes avaient finalement choisi la solution interne. Des solutions de dépannage en cas de cascades de blessures. Or les cascades sont là, et Vilanova s’est retrouvé à bricoler pour le match le plus regardé du monde. De plus, le coach a choisi de ne pas « descendre » Busquets en défense et introniser Alex Song au milieu. Sans doute un regret, un de plus, après celui de n’avoir pas fait le forcing pour s’attacher les services d’une pointure. LA pointure. Thiago Silva.

Le Barça n’avait pas les moyens
A ce jour, la presse ibérique croit savoir que le profil rêvé correspond à Nemanja Vidic. Un joueur expérimenté (30 ans), solide et talentueux. Un genre de joueur que Thiago Silva aurait dû être. Comme vous aviez pu le lire dans Le 10 Sport du 2 août, le Barça avait pensé au Brésilien au printemps dernier. Et le joueur avait lui aussi une attirance pour la Catalogne. Fort au duel mais aussi très bon tactiquement et excellent techniquement, Silva semblait être fait pour jouer au Barça. Capable de s’adapter pour jouer en stoppeur ou en libéro, il pouvait prétendre devenir le patron du Barça vu les blessures récurrentes des autres défenseurs depuis 2 ans. Mais le FC Barcelone n’avait pas les moyens de ses ambitions. Milan avait besoin d’argent et le joueur n’avait rien contre un départ pour Paris, un PSG aux moyens financiers conséquents, et qui a payé rubis sur l’ongle le salaire réclamé par le joueur et les 40 millions d’euros de transfert. Vilanova a donc trois mois pour trouver la perle rare lors du mercato d’hiver. Et ce ne sera pas Thiago Silva.

Par Ryad Ouslimani