Accès direct au contenu

Foot - Ligue des Champions

Ligue des Champions - Chelsea : Peut-on critiquer Mourinho ?

En adoptant une tactique très défensive à Madrid lors de la demi-finale aller de la Ligue des Champions, José Mourinho a ramené le nul de la pelouse de l’Atlético (0-0). Il s’est également attiré la foudre de certains observateurs...

José Mourinho a encore fait parler de lui. Comme d’habitude. « The Special One », comme il aime se surnommer, a adopté une tactique assez défensive mardi soir sur la pelouse de Vicente Calderon lors de la demi-finale aller de C1 entre l’Atlético Madrid et Chelsea. « C’était un match très tactique et personne n’a pu trouver la faille. Ma consigne était de ne pas trop porter le ballon car l’Atlético presse toujours très fort », a expliqué le technicien portugais en conférence de presse. Bref, au terme d’une rencontre insipide, Mourinho et Chelsea ont ramené un bon 0-0 de la capitale espagnole. Et le technicien portugais a vite été rendu responsable d’une rencontre peu emballante.

MOURINHO ADULÉ OU RAILLÉ…

Adulé par les uns, raillé par les autres, José Mourinho ne laisse pas indifférent. « Encore une fois Mourinho a démontré toute son intelligence tactique, toute sa force de gestionnaire de groupe […] Vraiment ce mec est un génie. Chapeau ! » , s’est enflammé Jérôme Rothen sur son blog Yahoo. Le son de cloche est différent, très différent chez Pascal Praud, lui aussi sur son blog Yahoo : « Mourinho n’est pas comme le diable ; il est le diable. Sa stratégie, je la connais : tous derrière (…) On n’est pas là pour rigoler, ni faire le spectacle, ni prendre le jeu à son compte. On n’est là pour ne pas prendre de but et espérer un contre. Le modèle du football pour Mourinho, c’est le hold-up » .

MOURINHO A ENCORE RÉUSSI SON COUP

À l’issue de la demi-finale aller, presque tout le monde ne parle que de Mourinho. Et c’est là, la grande force du technicien. Il a encore réussi son coup. Il a encore réussi à influer sur la rencontre. Quel entraîneur dans le monde est capable d’avoir une telle emprise sur son équipe, est capable de faire autant déjouer l’adversaire? Sans avoir la meilleure équipe du plateau, José Mourinho est aujourd’hui bien placé pour se qualifier pour la finale de la Ligue des Champions. Sans avoir les meilleurs joueurs, sans avoir le meilleur groupe. Comme en 2004 avec le FC Porto. Comme en 2010 avec l’Inter Milan.

COMMENT REPROCHER À UN ENTRAINEUR DE GAGNER ?

À Vicente Calderon, Mourinho a encore su galvaniser ses troupes dans un but commun. Il a su sublimer ses joueurs, il a su faire déjouer un adversaire qui avait « baladé » dans le jeu le FC Barcelone quelques jours plus tôt. La méthode peut ne pas plaire mais les faits sont là. Et ils donnent toujours raison à Mourinho. Tirer le maximum de sa formation, c’est ce qui est demandé à un entraîneur, non ? C’est ce que fait Mourinho depuis des années. Peut-on critiquer un entraîneur qui fait gagner toutes ses équipes ' Le football n’est pas forcément beau uniquement lorsqu’une équipe joue bien…

Articles liés