Accès direct au contenu

Foot - Ligue des Champions

Ligue des Champions - Chelsea : « Mourinho n’est pas comme le diable, il est le diable »

José Mourinho, Chelsea

José Mourinho continue d’être sur toutes les lèvres au lendemain de la demi-finale aller entre l’Atlético Madrid et Chelsea.

Alors que Jérôme Rothen considère José Mourinho comme un génie, Pascal Praud ,’est vraiment pas du même avis. Et il l’a fait savoir sur son blog Yahoo au lendemain du match nul entre l’Atlético Madrid et Chelsea en demi-finale aller de Ligue des Champions.

« LE MODÈLE DE MOURINHO, C’EST LE HOLD-UP »

« Mourinho n’est pas comme le diable ; il est le diable. Sa stratégie, je la connais : tous derrière (…) On n’est pas là pour rigoler, ni faire le spectacle, ni prendre le jeu à son compte. On n’est là pour ne pas prendre de but et espérer un contre. Le modèle du football pour Mourinho, c’est le hold-up. Avec ses deux Ligues des Champions remportées avec Porto et l’Inter, le Portugais a réussi le casse du siècle. Est-ce que vous m’autorisez le droit de ne pas aimer ce football-là ? Ai-je le droit de préférer Guardiola et son jeu flamboyant ? »

« DANS UNE SÉRIE, IL JOUERAIT LE RÔLE DU MÉCHANT »

« C’est nul. Nul de chez nul. Sans intérêt. Sans émotion. Vous avez déjà oublié ce que vous avez vu. J’aurai du écouter les confessions d’Anne Sinclair à Laurent Delahousse.
José Mourinho et Chelsea sont favoris pour disputer la finale de la C1 à Lisbonne. Si j’en crois les réseaux sociaux, beaucoup s’en réjouissent. Il y a un côté « je gagne et je vous emmerde » qui enchante la planète de supporters. Question d’époque sans doute, de cynisme aussi. Dans une série, Mourinho jouerait la rôle du méchant. Mais un méchant avec une gueule d’enfer, visage de marbre à faire chavirer Uma Thurman. Un méchant comme Delon dans les années 70. C’est ça. Mourinho, c’est le Samouraï de Melville. Un héros noir pour film noir. Je préfère la couleur »,
a conclu Pascal Praud.

Articles liés