Accès direct au contenu

Foot - Chelsea

Chelsea - Mourinho : « En Espagne, quand ils te disent fils de p…, ils le pensent »

José Mourinho, Chelsea

De retour à Chelsea cette saison six ans après son départ, José Mourinho a confié son bonheur de retrouver l’ambiance de la Premier League, après trois saisons difficiles à Madrid.

Son passage en Angleterre (2004-2007) aura permis à José Mourinho de se faire un nom dans le gotha du football mondial, même si le Portugais avait déjà atteint le Graal en décrochant la Ligue des Champions avec Porto en 2004. Après un exil en Italie du côté de l’Inter Milan et en Espagne au Real Madrid, l’ancien Special One est devenu le Happy One en revenant à Chelsea. Le très médiatique entraîneur est revenu aujourd’hui sur l’ambiance si particulière qui règne autour du football anglais.

« J’AIME SENTIR L’HOSTILITÉ DU PUBLIC À L’EXTÉRIEUR »

« J’adore jouer à domicile, sentir la passion des fans de Chelsea, sentir qu’ils sont heureux de m’avoir avec eux. Mais j’aime aussi jouer à l’extérieur, sentir le soutien du public à l’équipe adverse et l’hostilité qu’ils me montrent. Mais ce n’est pas agressif. S’ils m’insultent, ce n’est pas agressif. Vous avez des pays, comme l’Espagne, où on te dit "fils de p… portugais" et où tu sens qu’ils le pensent vraiment », a confié le Portugais dans une interview accordée au Guardian.

PREMIER SUPPORTEUR DE L’ANGLETERRE

« C’est vraiment bon d’être de retour ici, je me sens comme si j’appartenais à cette terre. Prenez mardi par exemple, à Wembley. Je n’ai pas célébré la qualification de l’Angleterre en sautant ou en buvant mais à l’intérieur je jubilais. Une Coupe du Monde sans l’Angleterre n’est pas une Coupe du Monde. C’est l’un des plus grands pays de football, l’Angleterre doit toujours être à la Coupe du Monde », a-t-il ajouté.

121966

Articles liés