Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme - Tour de France : Vincenzo Nibali regrette de ne pas s’être entendu avec Chris Froome !

La quatrième étape tant attendue sur les pavés des classiques du printemps n’aura finalement pas bouleverser la hiérarchie entre les principaux favoris.

S’il y a bien une étape que craignaient particulièrement les coureurs, c’était celle-là. Cette quatrième journée menait effectivement le peloton de Seraing, en Belgique, à Cambrai avec de nombreux passages sur des secteurs pavés empruntés par les classiques flandriennes que sont Paris-Roubaix et le Tour des Flandres. Et si la saison dernière cette étape avait été marquée par l’abandon de Christopher Froome, cette année, les principaux favoris se sont neutralisés, ce que regrette Vincenzo Nibali comme il l’a exprimé dans des propos relayés par L’Équipe.

« QUI SAIT CE QUI AURAIT PU SE PASSER… »

« J'ai essayé tout ce qui était possible, avec l'aide de mes équipiers, et si l'on s'était entendu avec Froome (Sky) après le deuxième secteur, à Verchain-Maugré je crois, qui sait ce qui aurait pu se passer car Contador était décollé... Mais Valverde n'a pas collaboré car Quintana était derrière, après les Tinkoff ont ramené Contador et je suis reparti deux fois, mais il y avait du vent de face, et sur ces pavés secs et poussiéreux il n'y avait pas grand chose à espérer. Je n'ai pas de regrets. Froome est très fort, comme il l'a démontré en fin de course, et j'ai du retard au général, à moi de saisir les occasions de le refaire quand elles se présenteront », a confié le tenant du titre qui avait construit une grande partie de son succès final sur les pavés la saison dernière.

Articles liés