Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : Geste du pistolero, peur… Les confidences d’Alberto Contador après les attentats…

Dans un entretien accordé au Parisien, Alberto Contador est revenu sur les conséquences des attentats pour le cyclisme et sa célébration.

Quelques jours après les attentats qui ont frappé Paris, Alberto Contador a envisagé d’abandonner sa célébration très connue, le fameux geste du pistolero. Dans les colonnes du Parisien, le cycliste espagnol est revenu sur le sujet : « La question était de savoir si je renoncerais, si je pensais que cela pouvait porter offense à quelqu’un. Évidemment que si cela perturbe des gens, je n’aurai aucun problème à arrêter. Mais ce geste n’a bien sûr aucune connotation violente, c’est juste une dédicace à ceux qui me suivent et aiment le cyclisme. »

« Les gens sont toujours très respectueux »

Alors que les courses cyclistes permettent au public de venir en nombre sur le bord des routes, les attentats vont-ils changer l’approche de l’Espagnol ? « Si j’ai déjà eu peur ? Honnêtement, non. Les gens sont toujours très respectueux et je n’ai jamais pensé à des choses « extérieures ».

Articles liés