Accès direct au contenu

Tennis

Tennis : L’immense joie du bourreau de Rafael Nadal à Montréal !

Alors que Denis Shapovalov vient de créer l'exploit avec sa victoire face à Rafael Nadal, le Canadien reste sur son petit nuage. 

Si Rafael Nadal avait l’occasion de reprendre la place de N°1 mondial à Andy Murray en assurant une qualification pour les demies du Tournoi de Montréal, l’Espagnol s’est finalement incliné lors des huitièmes de finale face à Denis Shapovalov, 142e mondial à l’ATP (6-3, 4-6, 5-7). Dans des propos rapportés par L’Équipe, le jeune canadien de 18 ans ne boude pas son plaisir devant son public. 

« De la joie pure »

« Tout va très très vite en ce moment. C'est beaucoup à digérer. Je trouve que je suis resté plutôt calme et très bien joué dans les moments importants. Je n'ai pas été aussi tendu que mercredi. Je ne sais pas trop pourquoi. J'ai vraiment joué très librement pendant le tie-break. Après, c'est difficile de vraiment vous dire comment je me sentais pendant le match, c'est un tel combat physique et mental face à Rafa ? Jouer contre lui ? Tellement dur ! Très souvent, il va frapper une balle qui est trop difficile pour vous. J'ai quand même réussi à en remettre un paquet quand je pouvais. Mais c'est le meilleur joueur que je n'aie jamais affronté. On comprend pourquoi il a gagné autant de Grand Chelem ! Sa balle est tellement lourde... C'est un rêve devenu réalité de battre un tel joueur. C'était un match difficile mais j'ai juste essayé de rester calme, de jouer chaque point, de lâcher mes coups et surtout de garder mon plan tactique. Je n'ai jamais entendu une foule aussi bruyante. C'était vraiment marrant de faire partie de ce moment. Après la balle de match, tout était irréel. Je n'arrivais pas à croire que c'était en train d'arriver. C'est dur d'expliquer les émotions que j'avais en tête à ce moment-là. Mais c'était de la joie pure », confie Denis Shapovalov.

Articles liés