Accès direct au contenu

Journal du sport, actualité sportive

La fin dune legende

le10sport

Alors que Jean Gachassin nous confiait en exclusivité la possible délocalisation de Roland Garros d'ici à 2015, Gilbert Ysern, le directeur du tournoi, ne semble pas sur la même longueur d'ondes.

«La deuxième option de substitution à l'extension est plus radicale: une délocalisation pure et simple de Roland-Garros, ailleurs en région parisienne ! «Nous cherchons vingt hectares et certaines collectivités se sont déjà manifestées, avoue le président Gachassin. Sarcelles ou Eurodisney, pourquoi pas ?» Ces deux surprenants points de chute, l'un en banlieue nord, l'autre à l'est de Paris (Jardy, à louest, serait aussi en lice), étaient ces derniers mois, candidats à l'organisation du GP de France de Formule 1. Décision finale en février 2011, pour l'édition 2015 de Roland Garros au plus tard.»

Révélée en exclusivité par le10sport dans son numéro du 11 septembre, qui s'était entretenu avec le président de la Fédération Jean Gachassin, la possible délocalisation de Roland Garros fait grand bruit. Alors que dans le Parisien, le président (UMP) du Syndicat d'agglomération du Val-d'Europe, Jean-Paul Balcou avait rapidement confirmé l'information, Gilbert Ysern, dans l'Equipe, dévoile son point de vue sur la question, étonnamment différent de ce que le Président de la Fédération Française de Tennis nous avait confié. Ce qui est une véritable idée pour l'un ne semble être qu'une solution pas encore étudiée, et envisagée en tout dernier recours pour l'autre.