Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - XV de France : Mohed Altrad vole à la rescousse de Guy Novès !

Si Guy Novès a récemment été démis de ses fonctions, Mohed Altrad reste assez critique à l'égard de Bernard Laporte.

La date du mercredi 27 décembre 2017 reste donc dans toutes les têtes. Guy Novès venait alors d'apprendre son éviction officielle au poste de sélectionneur du XV de France. Bernard Laporte tout simplement souhaite amorcer une procédure de licenciement pour faute grave. La raison invoquée ? Le manque d'investissement de l'ancien coach des Bleus vis-à-vis des clubs et des entraîneurs du Top 14. Mais dans un long entretien accordé dans les colonnes du Midi-Olympique ce lundi, Mohed Altrad, propriétaire de Montpellier, assure clairement la défense de Novès.

« Tout ça est très injuste »

« Serge Simon m'a appelé. Je lui ai d'abord dit que le problème était que cette équipe s'était habituée à perdre. Puis, je lui ai assuré que considérer le problème comme celui d'un sélectionneur serait une grave erreur. Que veux-je dire ? On sacrifie Novès alors qu'il aurait pu gagner. Avant d'en arriver là, il y avait beaucoup d'autres choses à faire sur la formation, la préparation physique ou mentale des joueurs... Tout ça est très injuste. Parce que le monde professionnel n'a jusque-là jamais voulu aider le XV de France. En virant Novès, on s'est trompé de cause. Un licenciement pour faute grave ? Il aurait mérité un autre traitement, surtout. Mais pour licencier quelqu'un, il faut trouver une faute. Le Code du travail est ainsi constitué et je comprends ce qui a été fait par les juristes. Mais on a négligé le côté humain. On aurait pu caser Guy Novès ailleurs ou demander à un club de l'embaucher. Car cet homme possède une énorme expérience », assure Mohed Altrad.

Articles liés