Accès direct au contenu

La classe, la vraie

Stade Français : le vibrant hommage rendu à Guazzini

Le derby entre le Stade Français et le Racing-Métro a accouché d’une souris au Stade de France (29-3). Heureusement que les joueurs de Michael Cheika ont fait preuve d’une grande classe.

Thomas Savare a beau être un excellent homme d’affaires, il n’a pas encore réussi à faire oublier Max Guazzini à la tête du Stade Français. Le derby face au Racing-Métro était en effet le premier gros test pour la nouvelle équipe dirigeante pour voir si l’héritage laissé vacant par le grand « Max » avait été respecté. C’est le cas, en partie. Si les hommes de Michael Cheika ont assuré l’essentiel en humiliant les Racingmen (29-3), le spectacle n’a pas été totalement au rendez-vous au Stade de France.

Tour d'honneur pour Guazzini
Peu aidées par la météo maussade du jour, les animations programmées ont déçu. Pour sauver la face, on retiendra que les joueurs du Stade Français sont venus chercher Guazzini pour lui offrir un tour d’honneur. L’humiliation de trop pour Jacky Lorenzetti, le président des Ciel et Blanc, qui serait même parti avant la fin du match.