Accès direct au contenu

Rugby

Rugby : Le message fort de Guilhem Guirado après la défaite du RCT !

Après la nouvelle défaite du RCT en Coupe d’Europe, Guilhem Guirado n’a pas hésité à parler d’humiliation pour qualifier la prestation de son équipe.

Après Newcastle et Édimbourg, c’est Montpellier qui a battu le RC Toulon ce dimanche (34-13) lors de cette 4ème journée de Champions Cup. Si les Héraultais peuvent toujours croire aux quarts de finale, les hommes de Patrice Collazo voient quant à eux la qualification s’éloigner avec cette nouvelle défaite. Ce qu’a du mal à digérer Guilhem Guirado, dans des propos relayés par L’Équipe.

« C'est presque humiliant d'être éliminés au bout de quatre matches »

« On est très frustrés et très déçus parce qu'on n'est jamais rentré dans ce match. On n'a pas su s'adapter aux conditions climatiques, on a subi dans le jeu au pied et dans le combat. On a combattu, mais jamais en équipe. Chacun y est allé un petit peu pour soi. Or, à ce rythme-là, c'est compliqué de rivaliser face à une équipe assez maîtresse de ce qu'elle fait. Je ne crois pas qu'on soit tombé dans une espèce de suffisance après notre victoire du week-end dernier. Vu la saison qu'on traverse, on n'est vraiment pas en mesure de s'emballer et de tomber dans l'excès de confiance. On savait que c'était un match éliminatoire, mais quand vous subissez et que vous laissez l'équipe adverse marquer sans trop de difficultés, c'est dur. C'est presque humiliant d'être éliminés au bout de quatre matches. Le club a pourtant brillé dans cette compétition depuis six ou sept ans en se qualifiant à chaque fois pour les quarts de finale et en sortant de poules deux ou trois fois plus relevées que celle-là. Perso, c'est une compétition qui m'a fait rêver quand je suis arrivé à Toulon et qui m'a permis de progresser. Je suis déçu pour le club et pour moi. La semaine dernière, le ballon était sec et on avait pris confiance en jouant au rugby. Cet après-midi (dimanche après-midi), les conditions ne permettaient pas de trop jouer au rugby, on s'en est aperçu un peu trop tard. » a lâché Guirado.