Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Grosjean dresse un terrible constat sur sa carrière !

Après 10 longues saisons en Formule 1 et un accident dont il est sorti miraculé, Romain Grosjean a mis un terme a sa carrière. Avec du recul, le pilote français estime ne pas avoir été aidé par les voitures qu'il a eu à piloter. 

Désormais ancien pilote de Formule 1, passé par Renault, Haas et Lotus, Romain Grosjean a vécu 10 saisons ponctuées de hauts et de bas. Une longévité rare mais qui s'explique par ses capacités naturelles en terme de vitesse notamment, qui lui ont permis de décrocher des résultats inattendus, comme l'explique Ayao Komatsu pour The Race. « Romain a fait 10 saisons en F1. Peu de gens font des carrières aussi longues et avec tous ses problèmes, on aurait pu dire que la carrière de Romain aurait pu être terminée il y a cinq ans. Mais parce qu’il a une telle vitesse et un tel potentiel et qu’il obtient un résultat alors que peu de gens le peuvent, il a survécu aussi longtemps. » déclare celui qui a été l’ingénieur de Romain Grosjean dans les trois écuries par lesquelles ce dernier est passé.  

« Si j’avais eu une bonne voiture, j’aurais gagné des courses et peut-être le championnat. »

Malgré sa vitesse rare, Romain Grosjean est surtout connu pour ses faiblesses mentales. Toujours selon Ayao Komatsu« tout le monde reconnaît son manque de constance et le manque de progrès qu’il est capable de faire à cause parfois du côté émotionnel des choses... C’est dommage que quelqu’un qui a un tel talent naturel ne soit pas capable d’obtenir plus de résultats. » Pour The Race, Romain Grosjean est également revenu sur sa carrière, confirmant les propos de son ancien ingénieur en ce qui concerne sa vitesse, mais il n'hésite surtout pas à remettre en cause les voitures qui étaient mises à sa disposition : « Je n’ai pas tout fait parfaitement, mais si j’avais eu une bonne voiture, j’aurais gagné des courses et peut-être le championnat. » Que ce soit chez Lotus ou chez Haas, le français n'hésite pas à dire qu'il était « l’un des plus rapides, mais qu'il est difficile de montrer quoi que ce soit avec la voiture » qu'il pilotait. 

Articles liés