Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Federer, Ali… Lewis Hamilton est «loin d’être parfait» !

Quadruple champion du monde de Formule 1, Lewis Hamilton assure toutefois qu’il est encore très loin de la perfection, au contraire de Roger Federer ou Mohamed Ali.

Avant même son arrivée en Formule 1, Lewis Hamilton était considéré comme un prodige du sport automobile. Couvé par McLaren, il signe un podium dès son premier Grand Prix en 2007, année où il rivalisera jusqu’au bout avec son coéquipier, un certain Fernando Alonso. Finalement, il sera champion du monde la saison suivante. Impressionnant de précocité, le Britannique connaîtra un passage à vide avant de rebondir avec Mercedes où il remportera trois titres supplémentaires. Désormais quadruple Champion du monde, Lewis Hamilton se bat pour décrocher un cinquième sacre et s’inscrire encore un peu plus dans l’histoire de la F1, sport dont il est déjà une légende. Et pourtant, il refuse d’être placé au même niveau que Roger Federer ou Mohamed Ali.

« Federer et Ali se sont bien plus approchés de la perfection que moi »

« Parfait ? Je suis loin d’être parfait. Très loin ! C’est vrai. Regardez Mohamed Ali ou, pour prendre un exemple actuel, Roger Federer. Ces sportifs se sont bien plus approchés de la perfection que moi. Le mot parfait me fait penser à un musicien qui trouve la bonne tonalité à chaque concert. Et puis la perfection est un concept qui change tout le temps. C’est un objectif qui évolue. Elle évolue lorsque l’on prend de l’âge, lorsque l’on gagne en sagesse. Et quand nos forces diminuent, je suppose que notre perception de la perfection change de nouveau. Cela signifie alors probablement être encore capable de faire du sport... », lance-t-il dans des propos rapportés par Nextgen-Auto.

Articles liés